PREMIÈRES LIGNES #188

Bonjour, ravie de vous retrouver pour ce rendez-vous du dimanche : premières lignes, créé par Ma Lecturothèque. Cela permet ainsi de se faire une idée sur le livre que nous allons lire voire même de faire une belle découverte. Nous aimons beaucoup le principe.

Le concept est simple, chaque dimanche, il faut choisir un livre et en citer les premières lignes.


Le choix de JULIE :

1

Auréa

A peine ai-je franchi les doubles portes automatiques de l’aéroport de Milan Malpensa qu’un cri de joie transperce ma gorge. Lâchant aussitôt mon énorme valise, je me rue dans les bras de mon frère. Ce dernier, un immense sourire aux lèvres, m’enlace avec autant de tendresse que de force. Durant une bonne minute, je profite de nos retrouvailles, de sa présence qui m’a tant manqué. Durant une bonne minutes, j’ai la sensations que ces dernières années s’évaporent d’une seule étreinte.

Avant de me souvenir. Doucement, je me recule, puis, soudain, bourre son biceps de coups de poings qui ne lui extirpent qu’un grognement amusé.

– Espèce. De. Petit. Con, je peste entre chaque coup.

– Espèce de chieuse, répond-t-il en éclatant de rire sans même tenter de me contrer. Dai, Auréa ! Tu me chatouilles !

Je me fige, les poings sur les hanches, et ma colère fond comme neige au soleil sous ses yeux verts pétillants. 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s