Chronique n°219 : Les Écorchés, tome 4 : Révolte, Tillie Cole.

Les Écorchés, tome 4 : Révolte, Tillie Cole.

519PKhS4WSL

Milady, New Adult.

Résumé : 

Volé enfant par la mafia du crime géorgien Arziani, 152 a été élevée et conditionné à être une Mona la plus servante des esclaves Arziani de Blood Pit.

Magnifique et gentille, elle a été sous l’influence de la drogue de type B et sous la direction de Maîtresse Arziani, la sœur du Maître des fosse de sang, pendant une grande partie de sa vie, jusqu’à ce que le Maître l’appelle en Géorgie.

Il la veut sous son contrôle total, et le Maître obtient toujours ce qu’il veut.

Mais quand 152 est donné comme prix pour le redoutable champion du combat de la mort de la fosse de sang, 152 découvre soudainement que les hommes qui paraissent les plus brutaux peuvent posséder le cœur le plus gentil. Et l’amour peut naître, même en vivant dans cet enfer.

La liberté, la famille, l’amour, 152 devra se battre pour ce qu’elle veut et finalement faire un choix impossible.

Ce que pense Ludivine.

J’étais impatiente de découvrir ce dernier tome pour clôturer cette saga forte en émotions et magnifique. Ces livres ne sont pas à mettre dans les mains de n’importe qui, et même moi qui est habituée à lire des histoires comme celle-ci, je dois avouer qu’il y a des moments où j’ai sauté des lignes. En effet, les relations non consenties je n’arrive pas, c’est plus fort que moi. Mais même si j’ai sauté certains moments, j’ai adoré ma lecture et comme les précédents tomes, c’est un coup de coeur. 

Dans le troisième tome où nous avons rencontré Valentin et la soeur de Zaal, nous avons appris que la petite soeur de Valentin est détenue au même grès que le fut ce dernier, sauf qu’elle est en plus de ça, une esclave sexuelle. Alors qu’elle est envoyée pour assouvir les besoins du Maitre, 152 va faire une rencontre qui risque de tout changer. En effet, 901 est un des combattants du Maitre, mais qui ne lui obéit que rarement. Par ce manque d’obéissance, le Maitre va lui offrir 152 pour lui créer une faiblesse, un moyen infaillible d’obtenir une obéissance totale. Malheureusement, ce n’est pas facile pour 901 qui même s’il tente de rester éloigné d’elle, il sera contraint de lui donner ce qu’elle demande, car elle est droguée à un point qu’elle souffre si le plaisir contrôlé par les drogues n’est pas assouvi.

152 est une jeune femme qui n’a plus aucune conscience de soi, même son corps la trahie. Si elle est effrayée aux premiers abords par 901, elle va trouver en lui la sécurité qu’elle a besoin, il va devenir sa bouée de sauvetage. Car au fur et mesure que les drogues s’estompent, ses sentiments deviennent réels et des souvenirs refont surface, des choses qu’elle avait oublié, mais qui vont lui donner une infime foi en l’avenir.

901 est un homme torturé, prisonnier et obligé de tuer, mais au fond il a toujours une âme qui ne demande qu’à ressortir. Au fur et à mesure qu’il se laisse aller avec 152, il s’avère qu’il est un homme touchant, attachant et humain malgré tout. 

J’ai aimé ce quatrième tome qui est différent des trois premiers, les personnages ne se trouvent pas par attirance et amour, mais par contrainte. Ils sont forcés à s’unir, à cohabiter, à échanger. Mais malgré la menace qui plane sur eux, ils ne vont pas pouvoir s’empêcher de se rapprocher et de développer des sentiments qui vont créer un lien puissant et indestructible.

J’ai adoré une nouvelle fois, retrouver les personnages précédents que forme le clan de Luka, Zaal et Valentin. Ils sont prêts à tout pour éradiquer les ennemis de leurs vies, ils sont prêts à tout pour sauver la soeur de Valentin. Je m’attendais à cette fin, mais on ne peut pas dire qu’elle déçoit, elle a été comme un feu d’artifice pour moi, un soulagement. Luka, Zaal et Valentin vont à nouveau combattre, mais ce que j’ai le plus apprécié, c’est que malgré le retour à leurs anciennes pratiques, ils gardent l’âme qu’ils ont retrouvé depuis leur retour à la vie auprès de leurs femmes. Ils sont toujours aussi forts, aussi puissants, mais maintenant ils ont une raison de rentrer sains et saufs, l’amour. 

L’auteure m’a comme toujours touché avec des personnages au sang chaud, mais plus que tout humains et aimants. Elle nous emmène pour la dernière fois dans ce monde horrible avec une intrigue qui nous tient en haleine jusqu’à la fin, où règne vengeance, libération, amitié et amour. Pour qu’à la fin, les âmes perdues, déchirées retrouvent la lumière pour découvrir une nouvelle vie, vivre autre chose qu’une vie contrainte où ils sont enfin conscients de qui ils sont, de leurs corps, de leurs pensées. Ils sont enfin des humains à part entière et non plus des prisonniers, des esclaves dédiés à tuer, ou bien des esclaves sexuelles. Ils sont ce qu’ils étaient prédestinés à être avant cette vie, des Hommes qui sont capables d’aimer et qui méritent de recevoir de l’amour. 

« Jamais je n’offrirais mon cœur à quiconque, car cela n’engendrerait que de la souffrance. Jamais je ne deviendrais faible. »

Ma note :

5/5

Où le trouver : 

Amazon.

Fnac.

Une réflexion sur “Chronique n°219 : Les Écorchés, tome 4 : Révolte, Tillie Cole.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s