Chronique n°226 : Dark and dangerous love – Saison 3, de Molly Night.

dark-and-dangerous-love,-tome-3-1029410

Hugo New Romance. 360 pages. Date de sortie : 16 Mai 2018.

Résumé : 

Un amour mortel ou la vie éternelle, le choix impossible ? 

Rien ne va plus à Utopia, la capitale de l’Empire Vampire. Le Roi Atticus, dévoré par sa passion morbide pour la jeune Evelyn Blackburn, a emprisonné ses deux rivaux : Ethan Redfern, l’amour d’enfance de la jeune femme, et Lord Hansel, l’un de ses plus proches compagnons… 
Peu à peu, Evelyn découvre que toutes les promesses que lui avaient faites le Roi Vampire n’étaient que mensonges éhontés. Hansel, pour qui elle se découvre des sentiments de plus en plus profonds, bien loin d’être en sécurité, est en fait affreusement torturé dans les geôles royales… 
Désespérée, la jeune femme ne sait plus à quel saint se vouer. L’emprise des Ténèbres sur l’esprit d’Atticus s’affirme de jour en jour. Jusqu’à ce que Lucifer en personne propose un marché à Evelyn. Mais une simple humaine a-t-elle la moindre chance de sortir victorieuse d’un pacte avec le Diable ?…

L’avis de Emy : 

Les chroniques sur les précédents tomes sont disponibles ici : tome 1 & tome 2.

J’avais vraiment hâte de connaître la suite cette histoire et de lire ce dernier tome. Atticus est rongé par la jalousie et torture Hansel et Ethan. Evelyn quant à elle ne supporte plus cette situation et prend conscience de certaines choses. Et enfin, le fait qu’Evelyn reçoive une proposition de la part du diable, Lucifer. Ce tome nous plonge une fois de plus dans un univers addictif et que je trouve vraiment bien.

On retrouve, dans ce troisième tome, une Evelyn un peu trop indécise à mon goût. Son personnage m’avait déjà agacée dans le tome 2 et là, ça continue. Evelyn reste quelqu’un d’assez complexe, comme Atticus, et son personnage me laisse une fois de plus perplexe car je ne la comprends pas. Je n’arrive pas à la cerne. Durant un moment, elle est posée, réfléchit. Elle fait attention à ce qu’elle peut ressentir. Mais l’instant d’après elle redevient naïve et se fait encore avoir. C’est lassant. Du côté d’Atticus, on en apprend plus autant sur les ténèbres que sur ce qu’il le rend comme il est. On voit qu’il essaye de faire des efforts et on voit qu’il aime Evelyn à sa façon malgré le comportement qu’il peut adopter.

L’intrigue est toujours percutante. On se questionne beaucoup notamment à propos d’Evelyn face à la proposition du diable. Va-t-elle accepter ? Se laissera-t-elle avoir une fois encore ? Depuis le début de l’histoire, j’ai l’impression que l’ensemble de l’intrigue, de l’histoire, nous fait avoir de grandes attentes, pour un final épique. Je m’attendais à un conflit grandiose, à quelque chose qui marque toute cette histoire qui dure depuis des millénaires. Sauf qu’au final, nos attentes tombent de haut. Ça m’a vraiment déçu. Une fin vraiment décevante, je m’attendais à tellement plus que ça. Je suis restée sur ma faim, avec un sentiment de déception. Je trouve que la fin est inachevée. Je m’attendais à mieux pour ce tome et surtout la fin. Quand j’ai terminé ma lecture je me suis dit « tout ça pour ça ? ».

J’ai trouvé qu’il n’y avait pas assez de dialogues et qu’il y avait trop de textes. Ma lecture m’a parut longue à certains instants et c’est dommage. Je me suis perdue en route, alors que j’avais pourtant été captivée par l’univers du livre.

En somme, la série est vraiment une série addictive avec un univers captivant, une intrigue percutante, des personnages complexes. Bien que le comportement de certains personnages ainsi que leur personnalité étaient lassant, le récit est plaisant. Chaque tome est tout aussi additif et l’on se retrouve vite happé dans cet univers futuriste vampirique. Seulement, la fin est décevante, l’on reste sur notre faim. L’intrigue et l’histoire font grandir en nous de grandes attentes pour au final avoir une fin trop simple, une fin qui paraît inachevée.

Citation :  » Il fut un temps où il n’aspirait qu’à la bonté, au bonheur, à l’amour et à la justice. Il avait même dédié quasi un siècle de sa vie à la défense de justes causes. Plutôt ironique, non ? En fin de compte, son rêve de civilisation parfaite s’était révélé être un but inatteignable. Il avait fini par s’avouer qu’il ne servait à rien de lutter contre le cours normal de l’univers. C’était ainsi qu’il fonctionnait. Il accepta que la lumière ne puisse exister qu’en présence des ténèbres et que son rêve d’un monde meilleur était tout simplement impossible à réaliser. Il avait renoncé. Il pensait que gâcher son immortalité pour des gens qui ne changeraient jamais était purement vain. « 

Ma note : 

3,5/5

Où le trouver : 

Fnac

Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s