Chronique n°350 : Allez tous vous faire foutre, Aidan Truhen.

Sonatine, 288 pages / Date de sortie : 29 novembre 2018.

Résumé : 

Sauvage, déjanté, sans pitié. On vous présente Jack Price.

« Ceci n’est pas un polar pour votre grand-mère, avec des gentils et des méchants. C’est un bouquin pour adulte. Et honnêtement, je dois dire qu’il est moralement répréhensible. Vous allez l’adorer, et à cause de cela, vous allez vous sentir coupable. Mieux vaudra ne pas le laisser traîner : les gens vous regarderont comme si quelque chose ne tournait pas très rond chez vous. Le mieux, c’est peut-être de le glisser dans un autre livre, avec des fleurs sur la couverture. Comme ça quand vous rirez personne ne se fera une piètre opinion de l’état de votre âme.

Jack Price est à la cocaïne ce qu’Über est au transport. C’est un criminel en col blanc, parfaitement organisé, avec une force de vente décentralisée et un produit de marque. Quand sa voisine du dessous se fait tuer, façon exécution, Jack doit savoir pourquoi. C’est une simple question de business et de sécurité personnelle, mais quelqu’un n’aime pas qu’il la pose. La preuve : les Sept Démons, probablement les sept personnes les pires de la terre, ont été engagées pour le liquider.

Grosse erreur.

Énorme erreur.

Parce que maintenant Jack n’est plus obligé de se contenir. Il n’a plus aucune raison de faire profil bas, aucune raison d’obéir aux règles.

Cette histoire raconte donc ce qui se passe quand un groupe de mercenaires internationaux s’en prend à un type relax et du genre bavard qui est en fait complètement barje.

Je suis Aiden Truhen. Merci »

Ce que pense Ludivine.

Alors non, n’allez surtout pas vous faire foutre pour cette nouvelle année ! Au contraire, je vous souhaite une BONNE ANNÉE 2019, de la joie, du bonheur, de la réussite et surtout de la santé ! Le hasard a juste fait les choses et cette chronique s’est retrouvée le 1er janvier dans notre calendrier haha.

Je ne sais pas réellement pourquoi j’ai lu ce livre à vrai dire, surement parce que la couverture m’a dans un premier temps énormément attiré, oui j’aime le peu conventionnel et ce qui casse les codes haha. Ensuite, j’ai lu le résumé qui a titillé ma curiosité. Mais je préfère d’avance avertir, que c’est un livre pour public très averti. Et il est à lire avec beaucoup de recul, à prendre au second degré et il faut avoir beaucoup d’humour. Si vous en êtes capable laissez vous emporter par le personnage addictif qu’est Jack Price.

Jack Price est un homme que l’on préfère garder à distance, il est très sarcastique, emmerde le monde et surtout il se fout de tout. C’est précisément, ce que j’aime. Alors oui, si vous n’aimez pas les gens comme ça, vous n’allez pas accrocher avec le personnage. Un matin, alors qu’il sort de chez lui, il apprend que sa voisine est morte et il soupçonne tout de suite le meurtre. Et même si il s’en fout des gens, il se met en tête de résoudre cette énigme qui l’empêche de dormir. Qui a bien pu tuer Didi ? C’est ce qu’il souhaite découvrir, et il va tout faire pour.

Je préfère vous mettre en garde que si vous aimez les livres bien écrits, avec une syntaxe parfaite et des phrases très bien formées, ce livre n’est pas pour vous. En effet, quand on ouvre ce livre, on remarque très vite l’absence des tirets cadratins pour les dialogues, on remarque que les phrases n’ont des fois aucun sens et que les mots sont mélangés entre eux. On a l’impression de lire un brouillon, envoyé à une maison d’édition qui elle non plus, n’a pas pris le temps de relire et de corriger avant de publier le livre. Alors si vous vous lancez dans cette lecture, gardez bien le rythme, surtout dans les dialogues, pour ne pas vous perdre et oublier qui parle. Au début, j’ai été gênée car je n’avais jamais lu un livre comme celui-ci, mais après une vingtaine de pages, on se laisse prendre au jeu et tout coule de source.

Jack Price est le méchant gentil comme on dirait, il m’a fait mourir de rire tout du long, ses pensées aussi délirantes les unes que les autres, ses réparties et tout ce qui fait le personnage m’ont permis de vivre pleinement cette lecture assez « difficile » à cause de son format et du style de l’auteur qui n’est pas vraiment mon style. Je pense qu’il a voulu jouer de ça pour se démarquer et des fois j’ai eu du mal, voilà pourquoi j’ai mis assez de temps à lire ce livre. Mais au final j’ai passé un bon moment avec un personnage déjanté avec qui on vit avec lui toutes ses aventures pour remonter jusqu’au meurtrier. On découvre un monde sombre, qui fait froid dans le dos dans une intrigue qui sort des normes, folle, dynamique qui ne nous laisse aucun répit avec l’enchaînement des évènements.

Pour conclure, j’ai passez un moment relativement bon, avec un narrateur déjanté, des personnages secondaires aussi originaux les uns que les autres, et une intrigue différente. Malgré tout, je ne pense pas que je me replongerai dans un livre de cet auteur qui m’a demandé beaucoup d’efforts. Mais ne jamais dire jamais comme on dit !

Ma note :

4/5

« Peu m’importe qu’on ne m’apprécie pas tant qu’on se souvient de moi. »

Où le trouver :

Amazon.

Fnac.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s