Chronique n°365 : Deaf, Joseph Kochmann.

Auto-édition. 355 pages.

Date de sortie : 26 novembre 2018.

Résumé :

Prisonnière d’un royaume entouré d’un mur si haut qu’il cache les rayons du soleil, Manon, courageuse cadette de la famille Dauphin, se bat pour renverser l’odieux roi Deaf.
Au même moment, Camille, jeune artiste au cœur lourd, se réveille dans le corps d’un amour perdu tandis qu’Edward, lecteur passionné, découvre un roman mystérieux.
Pourchassés par d’atroces créatures squelettiques à têtes de corbeaux, parviendront-ils à survivre à ce monde étrange et ainsi mettre un terme à leurs sordides histoires ?

Ce qu’en pense Emy :

Je tiens d’abord à remercier l’auteur pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

Au premier abord, je m’attendais à une histoire intrigante, seulement c’est bien plus que cela. J’ai été surprise.

Nous rencontrons des personnages, Camille, Manon et Edward qui doivent survivre afin de renverser le roi, Deaf. Deaf est un roi violent, un horrible tyran. C’est là que débute une aventure mêlant fantastique et horreur. Moi qui suit fan de fantastique mais pas beaucoup d’horreur, j’ai été convaincue par cette lecture. Honnêtement, j’ai adoré !

On s’attend toujours à ce qu’il se produise quelque chose, c’est ce qui me plaît. On prête attention à tout, on est dans l’attente, stressée par moment. Tout est vraiment bien pensé, du début à la fin. On est emporté dans cette lecture, comme dans un tourbillon de rebondissements, de révélations et tout ceci avec aussi du mystère. L’intrigue est bien ficelée. Tout y est ! C’est d’ailleurs ce qui nous fait vraiment vivre cette histoire, le fait que chaque détail est pensé avec précision.

J’ai été touchée par les personnages et comment ne pas l’être ? L’histoire se révèle intense et elle peut nous chambouler totalement. Il m’est arrivée d’être complètement confuse. Si on fait attention, ce livre nous propose non seulement, une histoire originale et terriblement intrigante, mais surtout une histoire qui nous fait nous remettre en question. Il y a un instant où on se pose de nombreuses questions. C’est ce qui fait sa profondeur, le fait d’évoquer des sujets de la société actuelle. On ressent forcément à un moment donné de la confusion, on doute, mais on avance, comme le font les personnages de cette histoire.

L‘auteur a réussi à nous emmener dans son univers, dans une histoire intrigante, mais aussi haletante. Il nous livre une lecture que j’ai beaucoup apprécié. C’est une lecture profonde, déstabilisante, addictive avec beaucoup d’action. Une véritable aventure qui s’annonce pour nous au début de notre lecture. Le fait que tout soit si précis rend ce livre un peu plus intense et surtout original. Je ne m’attendais pas à ressentir ça à la fin de ma lecture. Ce livre m’a surprise et je ne peux que vous le conseiller il saura vous surprendre.

Ma note :

4,5/5

Où le trouver :

Amazon

Une réflexion sur “Chronique n°365 : Deaf, Joseph Kochmann.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s