Premières lignes #55

Bonjour, ravie de vous retrouver pour ce rendez-vous du dimanche : premières lignes, créé par Ma Lecturothèque. Cela permet ainsi de se faire une idée sur le livre que nous allons lire voire même de faire une belle découverte. Nous aimons beaucoup le principe.

Le concept est simple, chaque dimanche, il faut choisir un livre et en citer les premières lignes.


Le choix de Emy :

Prologue

– SKY –

Game over

« I don’t know why, I don’t know why

We need to break so hard. »

Let ItAll Go – Birdy + Rhodes.

Je suis abasourdie. Presque paralysée. Le soleil de fin d’après-midi dessine des lisérés oranges à la cime des arbres mais je n’oublie pas que nous sommes dans un cimetière et que ce lieu ne symbolise qu’une chose : la fin.

Pourtant, j’ai encore de l’espoir…

– Je ne comprends pas, Ash… comment peux-tu encore me tenir à l’écart ?

Je suis désemparée. Il me regarde avec un air de défi placardé sur son visage. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’idée de me rejeter ne suscite chez lui aucune émotion. Sa détresse, il l’a enfouie au plus profond. Il est sur la défensive.

– Cite-moi une seule bonne raison pour laquelle j’aurais dû ne pas le faire ?

– Tu es sérieux, là ?

Ses mots me brisent un peu plus. Je n’imaginais pas que la situation prendrait un tel tournant, qu’il me repousserait aussi violemment… Je ne pensais pas que ça me ferait aussi mal. Mes mains se mettent à trembler. C’est trop dur à supporter.

– Pas de comptes à se rendre. Tu te souviens ?

Je m’obstine à rester droite, à étouffer mes sanglots. Mais c’est un supplice. Oui, je me souviens… Je regarde ses tatouages. J’ai l’impression qu’ils me narguent, les révélations d’aujourd’hui leur donnent un sens nouveau… Pou moi, ils étaient associés à ces instants où je découvrais son corps avec mes baisers, apprenant à le connaître. Ils dessinaient une histoire, seulement je ne savais pas la lire. A présent, eux aussi me paraissant étrangers. C’est un nouveau Ash sous mes yeux. Les contours du garçon que je connaissais ne cessent de s’estomper.

Toutes les personnes qui ont compté un jour dans ma vie ont fini par révéler leur vraie nature : fausse, manipulatrice, intéressés. Et aujourd’hui, Ash, en s’entêtant à me tenir loin de son cœur, me manipule tout autant. Cette idée m’est insupportable.


Chronique : Ashes falling for the sky.

Une réflexion sur “Premières lignes #55

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s