Chronique n°443 : Errance, Inio Asano.

Kana. 246 pages.

Date de sortie : 15 mars 2019

Résumé :

Le mangaka Kaoru Fukazawa vient de terminer un manga qui a eu son petit succès et qui lui a demandé beaucoup d’énergie. Mais voilà qu’il sombre dans le doute et l’incertitude ! Qu’a-t-il envie de dessiner à présent !? Doit-il choisir de se lancer dans un manga qui va se vendre, ce que son éditeur le pousse à faire, ou dans un projet plus personnel qui lui tient à coeur ? Mais, au fond, a-t-il encore vraiment quelque chose à dire par le biais de ses mangas !? Voici un récit qui illustre une crise existentielle, qui questionne chacun sur le sens qu’on donne à son existence et où se devinent, en filigrane, les interrogations d’Inio Asano face à son propre travail de création. Bouleversant et passionnant !

L’avis de Emy :

Je ne m’attendais à un manga si touchant. J’ai été énormément touchée par cette histoire.

On découvre un homme qui est auteur, un mangaka. Il a vécu toute sa vie en ne pensant qu’à son travail et cela pendant plusieurs années. Il a dessiné un manga à succès, mais malgré ceci, il n’est pas heureux et ne sait pas s’il doit dessiner un nouveau manga ou juste faire autre chose.

C’est une histoire que j’ai trouvé bouleversante. Bouleversante dans le sens où nous avons un personnage qui nous expose sa vie d’auteur et la réalité que peut être celle-ci. Ce n’est pas tout rose, c’est même parfois et souvent difficile. Le personnage de Kaoru nous est montré comme lassé de cette vie. Il est aussi lassé de son travail et ce qui devrait être un plaisir pour lui ne l’est plus du tout. Il en vient même à détester ça. Kaoru est totalement perdu. Il a été submergé par la pression et le travail ces dernières années pour son manga à succès, qu’il ne sait plus vraiment, ni ce qu’il veut, ni ce qu’il doit faire. Il est comme emprisonné dans cette vie, qu’il a du mal à retrouver sa liberté.

C’est un personnage qui nous montre une facette en détresse en quelque sorte. Il est touchant, on est spectateur de ce qu’il se passe. Kaoru est quelqu’un de très seul et se cherche encore d’un côté.

J’ai trouvé ce manga, cette histoire vraiment très intéressante. On fait face à une totale remise en question du personnage qu’est Kaoru et on ne peut s’empêcher de comparer ceci à ce que ressentir peut-être à un moment de sa vie un auteur. C’est une réflexion qui au fil des pages est passionnante et en même temps bouleversante.

J’ai aussi beaucoup aimé la manière et les traits des dessins de ce manga et j’ai hâte de lire d’autres histoires de cet auteur qui est une très belle découverte.

En bref, une histoire puissante qui nous fait nous questionner sur le sens que nous pouvons donner à la vie, avec un personnage qui se remet en question et qui nous fait comprendre et réfléchir sur beaucoup de sujets. C’était une lecture vraiment agréable et touchante !

Ma note :

4,5/5

Où le trouver :

Amazon

Fnac

5 réflexions sur “Chronique n°443 : Errance, Inio Asano.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s