Chronique n°489 : Si je me souviens bien, Hélène Le Bris.

Eyrolles Roman.
Sortie : 13 juin 2019.

Résumé,

Marthe a 60 ans, et l’esprit confus. Elle le sait, se défend, s’organise pour mieux résister à Al – c’est ainsi qu’elle nomme le fauteur de ses troubles : son Alzheimer précoce. Pour retenir ses souvenirs récents, elle les note dans un cahier. Son passé lui échappe : elle ne sait plus pourquoi elle a déménagé, ni ce qu’est devenu le compagnon de sa vie. Le cahier restitue ses efforts pour comprendre, ses doutes, ses émotions qui mêlent frustration, culpabilité et désir de rattraper le temps perdu. Un indice découvert au hasard dans une revue bouscule son quotidien : elle croit retrouver la piste de son mari disparu… Elle s’improvise alors détective et mène l’enquête à l’insu de ses proches, sa voisine cinéphile et son neveu adoré.

Ce qu’en pense Julie,

Nous rencontrons ici le personnage de Marthe. C’est une femme de 60 ans, qui a malheureusement attrapé la maladie d’Alzheimer, qu’elle appelle Al. Malgré son jeune âge, elle va devoir vivre jusqu’à la fin de sa vie avec cette maladie qui l’a fait oublier de nombreuses choses.. mais Marthe était une femme intelligente et va donc essayer d’oublier le moins possible en écrivant au maximum et en essayant de se rassurer le plus possible.

Cette lecture m’a énormément plu et surtout je me suis beaucoup attachée au personnage Marthe parce qu’elle m’a rappelé une personne de ma famille qui est aussi touché par cette maladie. J’ai reconnu beaucoup de choses de mon quotidien, des pensées, des idées, des envies… et cela m’a passionné de suivre le personnage de Marthe dans sa quête. C’est une histoire plus que touchante, je dirai même poignante et captivante car Marthe nous fait ressentir des tas d’émotions : tristesse, rire, amusement, questionnement… c’est un personnage vrai, sincère et surtout dynamique malgré la maladie.

J’ai énormément apprécie l’écriture dans ce livre que j’ai trouvé à la fois très juste mais aussi très agréable et fluide à lire. Hélène Le Bris nous livre une histoire de manière intelligente, tendre et précise. C’est un livre qui tout en douceur et que je relirai sans doute une seconde fois… Si vous cherchez une histoire touchante autour de la maladie d’Alzheimer surtout pleine d’émotions : je vous recommande !

Citation :
« Al m’enferme et m’isole, aussi jaloux et exclusif qu’un amant redoutable. S’il lui arrive de s’éloigner parfois, pour quelques heures ou quelques jours, je sais qu’il se tient aux aguets, prêt à ressurgir dès que je baisse la garde. C’est un pervers, un tordu sans scrupules, du genre à vous tirer dans le dos au premier relâchement. »

4,25/5

Où le trouver :
Lien Fnac

Une réflexion sur “Chronique n°489 : Si je me souviens bien, Hélène Le Bris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s