Chronique n°494 : L’oiseau rare, Emilie Collins.

BMR. 261 pages.

Date de sortie : 15 mai 2019

Résumé :

Une poignée d’habits détrempés, une voiture au réservoir à moitié plein et sa chienne Sita, voilà tout ce qu’il reste à Zélie. Mise à la porte de chez elle après une dispute houleuse, sans personne sur qui compter, elle décide de suivre la trace d’une mystérieuse lettre qui la conduit dans un petit village de campagne.

Là-bas, le pire se produit, et Sita est renversée par un chauffard. C’est alors que Mathias, jeune vétérinaire qui habite en face, prend sous son aile l’animal blessé et sa maîtresse. Mais la plus cabossée des deux n’est pas celle que l’on croit. Tout le village va bientôt s’occuper de la jeune fille farouche qui va vite s’avérer être un souffle puissant pour dépoussiérer les blessures et les secrets.

L’avis de Emy :

Une agréable surprise qui sait comment toucher le lecteur.

On découvre Zélie, une jeune femme vraiment vulnérable et au plus mal. Elle se retrouve au fond du trou et dans un grand désarrois et seule avec sa chienne Sita. Dès les premières pages, elle m’a touché. C’est une personne fragile qui porte bien son surnom « le moineau ». Zélie est forte et malgré que rien n’aille et que tout semble arriver à être encore pire et tout aggraver, elle essaye d’aller de l’avant, d’avancer du mieux qu’elle peut face à tous les obstacles qui lui tombent dessus. Et sa rencontre avec Mathias, le vétérinaire, va être le commencement de sa reconstruction même si ce sera loin d’être simple.

Mathias est un homme qui dégage une bienveillance et une simpathie. Il est une oreille attentive et quelqu’un qui possède beaucoup de gentillesse et une profonde humanité. Je l’ai totalement adoré. Comment ne pas craquer honnêtement ? On craque rapidement pour lui. J’ai totalement adoré le personnage de Zélie.

Une histoire qui prône la gentillesse tout simplement, douce et tendre.

Je ne connaissais pas cette auteure et c’est une agréable surprise. J’ai autant aimé son livre que son écriture et je n’hésiterai pas à lire ses autres livres. Emilie Collins a su me toucher.

C’est une romance vraie, sincère et authentique. J’ai beaucoup apprécié cette histoire tendre, pleines de charmes et d’émotions, douce et presque poétique. Tout au long de la lecteur, on ressent de multiples sentiments. J’ai aimé l’intrigue de l’histoire, entre son lots de révélations et ses personnages touchants et sincères. Le récit est prenant et les personnages sont formidables.

Tous les éléments sont là pour que nous soyons touché par cette histoire. Je ne peux que vous la conseille, vous passerez un moment agréable avec ses personnages attachants et un brin complexes. Une lecture pour les vacances.

Ma note :

4,5/5

Où le trouver :

Lien Amazon

Lien Fnac.

2 réflexions sur “Chronique n°494 : L’oiseau rare, Emilie Collins.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s