Chronique n°545 : Suprêmes Interdits, tome 4 : Suprême Passion, Florine Hedal.

Butterfly Editions, 441 pages
Date de sortie : 17 Septembre 2019

Résumé :

Le temps passe et marque les âmes. Certains se perdent, d’autres se trouvent. Calista, en abandonnant définitivement la Ferme, semble réaliser les rêves qui n’étaient plus réellement les siens dans son sublime appartement de la capitale.

Sa famille, oubliée. Ses amis, oubliés. Basile, son ami, son amant, son amour, son sang, oublié.

La page est définitivement tournée. À moins que le destin décide de s’en mêler une toute dernière fois.

Il suffit parfois d’un malheureux concours de circonstances pour ramener à la vie les fantômes du passé et les cœurs meurtris…

Ce que pensent Julie et Ludivine :

Ce tome (et la saga entière) nous ont fait ressentir énormément d’émotions contradictoires: la colère, la frustration, l’espoir, l’envie.. mais du début à la fin nous n’avions qu’une envie : voir Basile et Calista enfin en paix, en harmonie et enfin HEUREUX. Ces personnages ont eu des tas de problèmes et de barrières dans leur vie, mais ils ont appris à vivre avec et ont essayé au mieux d’évoluer. Malheureusement Basile et Calista ont encore quelques obstacles à gravir avant d’atteindre enfin le bonheur auquel ils ont droit.

Julie : Mais dans ce quatrième livre, j’ai vraiment été heureuse de suivre Basile quelques temps après, car on découvre un jeune homme courageux, fort et qui a appris qu’est ce qu’était le manque et l’amour. Il est encore plus touchant que dans le tome 3 et c’est ici plus que facile de s’attacher à lui, car à travers l’écriture de Florine Hedal nous ressentons tous ses sentiments comme si nous y étions nous aussi. Calista est toujours égale à elle même et est donc parfois un peu pénible… malgré tout, c’est une jeune femme qui n’a toujours pas une vie facile et qui va devoir apprendre à affronter de nouveaux traumatismes. Clairement, c’est une femme qui n’a pas de chance, mais qui mérite d’être enfin loin de toutes ces monstruosités. 

Ludivine : Bon vous devinez que j’étais réellement impatiente de retrouver les personnages, mais clairement je ne m’attendais pas à ça et surtout pas aux revirements que vivent les personnages, autant dans leurs vies que dans leurs personnalités. Si Calista était déjà légèrement irritante mais si attachante dans les précédentes tomes, autant on a retrouvé son côté irritable, autant j’ai eu du mal à m’attacher à elle au début de ce tome tellement j’ai eu l’impression de retrouver un robot. Malgré tout, il y a eu des moments où la Calista d’avant refaisait surface et elle m’a encore plus touché jusqu’au moment où elle redevient enfin elle-même et là je l’ai adoré. Quant à Basile, quelle surprise, je pensais le retrouver comme avant. Mais pas du tout, il a certes toujours le même mauvais caractère, mais il est bien plus touchant et plus ouverts sur ses sentiments. Il m’a énormément touché et j’ai adoré lire et découvrir ses pensées.

Julie : Calista et Basile forme donc toujours un duo explosif, électrique et passionnant. C’est vrai que dans ce dernier tome le rythme est assez rapide, mais je pense que c’est plutôt intéressant car il n’y a pas une seule seconde où l’on s’ennuie et où l’on a le temps de respirer. 

J’ai adoré cette saga du début à la fin et je ne peux que la recommander. C’est intense, fort, plein de passion, d’émotions et de sentiments. Ce tome 4 ne déroge pas à la règle et est aussi vraiment très plaisant à lire. Ce dernier tome est accompagné de beaucoup de rebondissements et d’actions qui rendent ce tome vivant et dynamique à découvrir. Autant dire que les personnages vont vraiment énormément me manquer, et que je relirai probablement cette saga d’ici quelques temps avec un grand plaisir. Merci beaucoup à Florine Hedal pour cette superbe saga : un pur bonheur à découvrir. Merci de m’avoir fait découvrir des personnages aussi charismatiques, intéressants et touchants.

Ludivine : Avant que je ne commence ma lecture, une personne m’a dit qu’elle était déçue et qu’elle avait trouvé que ce dernier tome s’est déroulé très rapidement. Je suis d’accord tout comme je ne suis pas d’accord. Certes l’histoire se déroule rapidement, à l’image des trois précédents tomes, mais c’est la particularité du duo Calista et Baisle qui est tumultueux, chaud comme la braise et passionnant. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

Comme Julie, j’ai moi aussi adoré la saga du début à la fin, et encore plus ce dernier tome qui change des précédents. Je l’ai trouvé encore plus passionnant, plus vrai, plus sincère et tellement addictif grâce à tous les rebondissements présents. La plume de Florine Hedal me transporte toujours autant, et les personnages paraissent si réels que ça en est presque déroutant de savoir qu’ils ne sont que des personnages d’une saga. Je ne peux que vous recommander cette saga magnifique, pure, passionnante et touchante !

« — C’est où la maison ?
— Partout où tu seras, je murmure dans un dernier effort. »

Notre note : 5/5

Où le trouver :

Une réflexion sur “Chronique n°545 : Suprêmes Interdits, tome 4 : Suprême Passion, Florine Hedal.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s