Chronique n°579 : Chère Ella, Rebecca Yarros.

EMoi, 350 pages.
Date de sortie : 6 novembre 2019

Résumé :

Lorsque Bennett, soldat américain en mission au Moyen-Orient, entame une correspondance, il ne sait guère à quoi s’attendre. Le temps d’une lettre, il oublie les horreurs du quotidien, même s’il n’a jamais vu Ella, la sœur de son meilleur ami. Lorsque celui-ci périt au combat, il demande à Bennett de veiller sur Ella.

Car la jeune maman de deux enfants et gérante d’un domaine hôtelier à Aspen, dans le Colorado, se démène depuis que sa petite fille a été diagnostiquée d’un cancer. Fidèle aux dernières volontés de son ami, Bennett vient prêter main forte à Ella. Hanté par le poids de la culpabilité, il ne lui révèle toutefois pas qui il est, car elle croit que celui avec qui elle échangeait des lettres est mort lui aussi. Mais plus il se rapproche d’Ella, plus la vérité risque de le rattraper…

Ce que pense Ludivine.

J’avais déjà lu la saga Renegades de l’auteure que j’avais adoré, j’étais donc impatiente de lire cette nouvelle histoire dont le résumé m’a tout de suite attiré. Et autant vous dire, que je ne m’attendais pas à lire une histoire aussi émouvante !

Chère Ella de Rebecca Yarros nous emmène à la rencontre de Ella, jeune femme et mère de jumeaux, et de Beckett, militaire. Quand Ryan, le frère d’Ella et aussi militaire, meurt au combat, il demande une seule chose à son meilleur ami qu’est Beckett. Il doit aller auprès d’Ella pour l’aider et la protéger. En effet, la vie d’Ella n’est pas simple en ce moment, car sa fille est gravement malade.

J’ai tout de suite adoré les personnages qui sont aussi différents l’un que l’autre, mais qui se complètent tout de même. Ella est une jeune maman aimante et forte malgré tout ce qui lui arrive. On peut dire que la chance ne lui sourit pas, mais elle est déterminée à ne pas baisser les bras. C’est ce qui la rend aussi puissante. Beckett est un homme mystérieux. Il ne s’épanche que très rarement sur ses sentiments, mais il n’éprouve pas la difficulté à montrer ce qu’il pense avec des actions. Il ne souhaite qu’une chose, le bonheur et la santé d’Ella et des enfants. Il est lui aussi déterminé, entrepreneur et si touchant.

Chère Ella de Rebecca Yarros est bien plus qu’une histoire ou une romance. C’est un concentré d’émotions, comme une porte ouverte sur la réalité tellement l’histoire parait réelle. On y découvre la maternité, la maladie, la famille mais aussi la preuve du pouvoir qu’ont le pardon, le courage et l’amour. Rebecca Yarros nous entraine dans une histoire poignante, triste dans ses rebondissements, mais aussi magnifique dans ses actes et mots. On ne peut qu’aimer tous les personnages, je dis bien tous, car je suis aussi tombée amoureuse de la chienne de Beckett !

Je ne mets pas la note maximale, parce que la fin m’a légèrement dérangée, et j’aurais aimé que ce dernier rebondissement ne se passe pas tellement il m’a anéanti. Mais je ne peux que vous recommander de lire cette pépite qui m’a laissé en larmes et sans mots.

“C’est difficile à décrire, mais j’ai plus conscience de mon propre détachement, de mon incapacité à forger des liens émotionnels, en dehors d’un cercle très restreint. Un petit cercle dont tu fais partie.
Comment puis-je être davantage lié à quelqu’un que je n’ai jamais vu qu’à la plupart des gars de mon unité ? Est-ce plus simple sur le papier, parce que tu n’es pas en face de moi ? Parce que tu représentes moins une menace, peut-être ?
Si seulement je savais.”

Ma note : 4,5/5

Où le trouver :

Amazon.

Fnac.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s