Chronique n°821 : En attendant l’arc-en-ciel, Nadine Deconinck-Cabelduc.

Date de sortie : 16 juin 2020

Résumé :

Alors qu’elle est à un tournant de sa vie, Marie part avec ses deux enfants passer quelques jours dans le village de son enfance où résident sa mère et ses amis.

Sa rencontre fortuite avec François Develay la replonge dans le drame que sa famille a traversé il y a près de trente ans.

Sa quête de la vérité parviendra-t-elle à lui faire entrevoir enfin le bonheur ?

Ce qu’en pense Emy ?

C’est une lecture avec beaucoup d’émotions et avec laquelle nous passons un bon moment.

J’ai aimé découvrir Marie. Une femme qui ne vit que pour ses enfants. Toujours mariée à un mari qui n’hésite pas à la tromper depuis des années. Marie décide qu’il est temps que ça change, elle qui a gardé le silence face ça depuis longtemps pour ses enfants.

Marie va alors aller passer des vacances dans son village d’enfance. Un village qui regorge de bien des secrets et qui a vécu une tragédie des dizaines d’années auparavant, le suicide de la sœur de Marie, Claire. Marie est un personnage très intéressant. On s’attache à cette femme qui a besoin de se libérer de ces drames et de ce passé pour pouvoir enfin vivre tout simplement. Vivre pleinement et heureuse.

J’ai apprécié les autres personnages aussi. Ils sont touchants et l’on s’attache à eux. J’ai beaucoup apprécié les personnages des enfants de Marie, Pauline et Justin. François est un homme intéressant à découvrir et qui capte notre attention.

C’est une histoire avec des drames, un récit qui nous dévoile une histoire douce, une histoire belle à découvrir. Une histoire où le passé est encore bien présent, même trop.

Ce livre est une quête de soi et de la vérité que va vivre Marie dans ce village. L’auteure a une plume agréable à lire. Elle est fluide, facile à lire toute en sensibilité. De nombreux thèmes y sont abordés, le handicap, la quête de soi, se découvrir ou se redécouvrir, les doutes, la remise en question, se laisser vivre, la vie de couple ou encore le deuil. Je vous invite à lire cette lecture !

Je remercie l’auteure pour ce service presse !

« 1976. L’année qui restera dans toutes les mémoires comme l’Année de la sécheresse. Celle qui sert toujours de référence quand arrive l’été et ses prédictions estivales. L’herbe jaunie par le manque d’eau, les cours d’eau asséchés. On n’a pas dû connaître pareille chaleur depuis bien longtemps pour que cette année-là reste toujours la référence, en dépit des canicules qui ont pu lui succéder. Moi je regardais tout cela avec mes yeux d’enfant, sans penser aux conséquences que peut avoir toute canicule sur les personnes âgées, les bébés ou l’économie du pays, profitant du beau temps pour m’éclater dehors avec Olivier, rejoints parfois par ses frères et sœurs. C’est pourtant cet été-là que j’ai été propulsée dans le monde des adultes avec force. »

4/5

Où le trouver :

Amazon

4 réflexions sur “Chronique n°821 : En attendant l’arc-en-ciel, Nadine Deconinck-Cabelduc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s