Chronique n°838 : Un monde intemporel, M.Seimila.

232 pages
Date de sortie : 14 avril 2020

Résumé :

Préparez-vous à entrer dans un monde de magie où chaque être n’est peut-être pas ce qu’il paraît. Un monde où les druides, les loups, la magie, mènent un combat au cœur du temps.

Alissandre est une jeune femme, dont la joie est inconnue de sa vie. Sans doute est-ce dû à son père qui ne lui a jamais montré le moindre signe d’affection. Du moins le pense-t-elle, jusqu’à ce qu’elle fasse une découverte qui va la conduire dans un monde où rien ne change. Un monde où la magie fait intrinsèquement partie de la vie de ses étranges habitants. Elle se découvrira auprès de ses compagnons de route. Draz, le faucon pèlerin. Axel, le loup et Jaï, l’étalon.

Axel, son loup, est le plus affectueux d’entre eux. Toujours là, à ses côtés. Mais dans ce monde de magie qui peut dire qui est qui ? Dans son combat contre les ténèbres et la noirceur d’un être malfaisant qui sème la terreur au cœur du temps, Alissandre a besoin de repères plus que jamais. Axel est-il bien celui qu’il paraît ou bien est-il bien plus ? Comme le lui souffle son cœur.

L’avis de Emy :

Au début, j’ai eu du mal avec Alissandre. Puis, au fil des chapitres nous la découvrons, nous apprenons à la connaître et finalement on la trouve touchante et attachante. Par moment, j’ai été un peu agacée mais malgré ça, j’ai aimé son personnage. Le personnage d’Axel est  très intéressant lui aussi. Il a un caractère bien à lui, il a de l’humour. J’ai apprécié son personnage. Nous découvrons aussi d’autres personnages qui ont l’air tout autant intéressants, mais qui ne sont pas assez exploités. J’aurais aimé en apprendre plus sur Jaï, sur Draz ou encore Gui et Aurore. Les personnages sont trop en surfaces alors qu’ils possèdent tous chacun un bon potentiel.

J’ai apprécié découvrir la romance. Elle n’est pas en premier plan dans l’histoire, mais je trouve qu’elle apporte beaucoup, qu’elle est jolie et agréable à voir.

Le récit est un peu rapide au début ainsi qu’à la fin. Le milieu est mieux proportionné. Attention, ça ne veut pas dire que ce n’est pas bien car nous sommes pris dans notre lecture grâce à une intrigue vraiment sympathique et surprenante il faut le dire.

L’univers est vraiment original. Tout ce qui touche à l’imaginaire de ce dernier est plaisant à découvrir, surprenant et original. J’ai aimé découvrir cet univers, il possède des bons points tout comme des moins bons. J’aurai aimé avoir plus de détails par instant, avoir plus de descriptions pour me permettre d’être encore plus dans la lecture. Il y a des éléments qui ne sont pas assez exploités ou expliqués ça aurait apporté un petit plus au roman. De plus, il y a quelques erreurs d’orthographes et de conjugaison. La plume de l’auteure paraît hésitante.

La magie est un point central dans ce roman. Ça nous fait vivre des aventures, ça nous permet de nous évader. Il y des rebondissements qui savent nous surprendre, des aventures, de l’amour, de l’imaginaire.

J’ai aimé les bases de ce roman. Il y a un univers plutôt intéressant, les voyages dans le temps, intemporel qui nous font voyager. Il y a aussi une intrigue qui m’a surprise, qui l’on suit avec curiosité et hâte. Puis, il y a les personnages, Alissandre, Axel d’autres aussi tout autant intéressants.

Je tiens à remercier l’auteure pour m’avoir permis de découvrir son roman. J’ai découvert un univers original qui a su me faire passer un bon moment loin de la réalité. Je pense que ce roman peut plaire à ceux avides d’univers originaux.

« Pendant un instant, je me demandais si je n’avais pas rêvé tout ça. Avais-je bien voyagé dans le temps ? N’était-ce pas une illusion ? Non. Ça ne l’était pas, et si les courbatures de mon corps n’avaient pu m’en apporter la moindre preuve, les changements qui y étaient intervenus, eux, prouvaient que cela avait été réel. Lors de mon départ, mon corps n’était pas comme à présent, ferme et musclé. Au fil des exercices épuisants auxquels j’avais été astreinte, mon corps s’était modifié. Il s’était sculpté. Même mes cheveux qui étaient assez longs, avaient atteint à présent une longueur effarante. La première des choses à faire dans l’immédiat était de les couper, et sans une hésitation, je me précipitai sur les ciseaux dans ma salle de bain et me mis au travail. »

3,5/5

Où le trouver :

Amazon

Une réflexion sur “Chronique n°838 : Un monde intemporel, M.Seimila.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s