Chronique n°877 : Noara – La dernière Lune, Jérémy Filali & Jules Thiessart.

Atypique Studio.
247 pages
Date de sortie : 30 juin 2019

Résumé :

Retournons 18 ans en arrière, où Jérémy Filali, fondateur de la société Atypique Studio, a commencé à imaginer l’univers de Noara. Durant toutes ces années, ce dernier a réfléchi à un récit comptant pas moins de 9 romans. Une histoire à base de clans, guerres, alliances et trahisons. Le prélude de cet univers pensé depuis toutes ces

années est enfin disponible, Noara la Dernière Lune.

 » …Le sol convulse sous les hordes de Kragh qui tabassent les gradins au-dessus de nos têtes. La cavité humide qui nous abrite et a vu passer des combattants de légende entre ses pierres, tremble comme la feuille à l’automne. Quelques filets de pluie dégoulinent entre les commissures moisies et la mousse du plafond. Des gouttes d’eau gelées perlent sur ma nuque comme pour agrémenter la peur qui me colle aux écailles. Des araignées nous scrutent du haut de leurs toiles et nom d’une bonite comme j’aimerais être à leur place ! ​Lorsque la herse fatiguée se lève dans un grincement qui suinte la rouille, ce sont des gueulantes par torrents qui s’abattent. C’est à en devenir sourd. Amanaka s’avance en premier. En rang, par deux, nous le suivons et pénétrons dans l’arène.​ Rexes à ma gauche me souffle « ça va aller… si vous faites pas les cons… » … « 

L’avis de Emy :

Je tiens à dire un grand merci à Atypique Studio pour m’avoir proposé ce partenariat avec eux et qui m’a fait très plaisir !

Dès les premières lignes on plonge de suite dans l’univers atypique, aquatique et surprenant. Nous allons suivre plusieurs personnes dans une aventure dès plus intrigante et intéressante

Les personnages sont tous différents et ont tous un caractère bien à eux. C’est ce que j’ai le plus apprécié, la diversité au niveau des personnalités. Amanaka est un meneur mais aussi un prince, Slik un personnage qui n’a pas froid aux yeux et courageux, Arkansa une chamane que j’ai apprécié, Chaknie un personnage impulsif qui se révèle sympathique et enfin il y a Rexes qui est intriguant et qui est celui que j’ai préféré.

C’était vraiment très intéressant d’avoir chacun des points de vue des personnages. On est plus imprégné dans la lecture et surtout on découvre chaque personnage sous tous les angles. C’est vraiment très intéressant. Au fil des pages, c’est touchant et prenant de les voir évoluer, s’entraider, devenir une équipe et se souder. Un lien spécial se crée entre eux. C’est assez bien à découvrir. Même si au tout début en commençant, il faut prendre notre temps pour comprendre et intégrer qui est qui. Ça peut être troublant mais une fois dedans, c’est parti. C’était bien d’avoir les illustrations des personnages au début du livre, on peut ainsi mieux les visualiser dans notre esprit.

L’univers est vraiment bien construit. C’est un univers que j’ai trouvé original, que j’ai aimé imaginer dans ma tête en suivant les descriptions que l’on nous donne. Nous avons une description précise qui nous plonge totalement dans les événements, les rebondissements et l’intrigue. Il y a de l’action, des combats violents et sanglants avec des scènes bien décrites ! Il se peut que ça ne plaise pas à tout le monde, mais pour ma part ça ne me dérange pas. Certains passages nous transmettent plutôt bien ce qu’il s’y passe. C’est une bonne chose. On rentre ainsi encore plus dans l’histoire. Les paysages et les décors de cet univers sont bien décrits eux aussi. Il y a aussi tout un travail sur les différentes créatures qui sont présentes. Par endroit, juste quelques fois, il y a quelques longueurs

La plume des deux auteurs est fluide, complexe certaines fois, mais belle et directe. C’est agréable à lire, c’est prenant. L’intrigue est captivante, nous surprend et nous attire dans son sillon. Il y a un équilibre dans cette quête. De plus, le final est intéressant et prometteur. Je félicite les auteurs pour leur travail et le traitement de cet univers original et fantastique ainsi que pour les personnages.

C’est une histoire captivante et un univers très prometteur qui suscite et attise notre curiosité et notre envie de découvrir les secrets et les aventures de ces personnages. Des personnages qui sont uniques à leur manière et leur personnalité. J’ai vraiment adoré lire un livre résultant d’un jeu vidéo. Je suis toujours curieuse de voir ce que ça donne entre un jeu vidéo et un livre. J’ai déjà lu plusieurs livres de ce genre. Après cette lecture, ça donne réellement envie de découvrir le jeu vidéo. Une lecture avec du potentiel à découvrir si vous aimez les univers fantastiques bien menés !

« A chacun son moteur, à chacun son honneur. »

4,5/5

Où le trouver :

Amazon

2 réflexions sur “Chronique n°877 : Noara – La dernière Lune, Jérémy Filali & Jules Thiessart.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s