Chronique n°970 : Behind the wall, Charly Mey.

AFNIL
376 pages
Date de sortie : 3 juin 2021

Résumé :

Après les élections présidentielles qui ont permis à un dictateur de diriger le pays et son avenir, les femmes sont la risée de la population de Sloboda. Le gouvernement décide alors d’élaborer un projet unique qui permettra d’éviter la rébellion : le programme Avenir 1.0, le summum de la performance humaine. Néanmoins derrière celui-ci, conspirations et aversions s’accumulent tandis que plusieurs questions suscitent l’intérêt des femmes du pays. Et si Sloboda connaissait ses heures les plus sombres ? Et si, finalement, les femmes venaient à connaître la dernière place en bas de l’échelle : celle d’objet ?

L’avis de Emy :

L’histoire se déroule quelques années plus tard, en 2062. Sloboda, après des élections présidentielles, va totalement changer quand le pays tombe entre les mains d’un dictateur. Peu à peu la place des femmes va évoluer, jusqu’à ce qu’elles perdent leurs droits. La vie est contrôlée et tout est observé. 

Nous découvrons deux femmes, deux générations différentes. L’une a connu le développement de la société et son changement. Frederica est une journaliste que j’ai trouvé intéressante et sympathique. Elle a ses idées à elle.

Cassie est plus jeune et est étudiante. Tout comme Frederica, elle a ses idées, mais aussi des rêves. Elle n’a connu que le pays comme il est maintenant à la différence de Frederica. Toutes les deux sont des personnages qui m’ont rendu curieuse. J’ai vraiment aimé les suivre, les découvrir, en apprendre plus sur elle et les voir évoluer au fil du récit.

Ce qui m’a fasciné c’est ce que l’on ressent durant tout le livre. On ressent la peur, la pression constante, l’angoisse, l’influence des médias et le contrôle. Ça peut prendre au dépourvu. On se questionne, on a peur, on se demande ce qu’il va se passer. C’est l’un des points forts du livre.

Une des choses que j’aurai aimé, c’est que ce soit plus dynamique par endroit. Ensuite, bien que ce ne soit pas si dérangeant, c’est le fait de la ponctuation. Après, pour moi ce sont des éléments qui peuvent être retravaillés donc ce n’est en rien un problème à la lecture.

Nous avons des rebondissements, une intrigue prenante et du suspense.

La plume de l’auteure est fluide et agréable. C’est une écriture qui m’a transmis des émotions. J’ai trouvé que l’univers dans lequel elle nous emmenait est plutôt captivant, angoissant certes, mais c’est justement ce qui en fait son charme.

L’auteure nous expose une vision sur plusieurs années qui nous permettent de voir le changement prendre de la place autant dans la société que dans les esprits des gens qui évoluent avec le reste. On voit l’impact de certaines choses, l’influence d’autres. J’ai trouvé ça intéressant !

Si vous avez envie d’une dystopie prometteuse, je vous conseille cette lecture ! C’était une bonne découverte pour moi que ce soit pour le livre ou pour l’auteure !

« Alors, comme chaque jour, Frederica s’installa à son bureau pour travailler et rédiger les nombreux articles qui l’attendaient sagement sur la pile juste à côté de l’ordinateur. Mais la brune ressentait au fond d’elle ce creux, ce fossé entre sa réalité et la vie qu’elle vivait. Sa réalité. Un soupir franchit les lèvres de la belle et sa main se porta à son front avant de descendre sur ses yeux joliment maquillés. Elle n’avait qu’une envie : hurler. Elle, qui avait toujours eu la joie de vivre, de partager toutes ses connaissances avec les gens qu’elle appréciait, n’était aujourd’hui que le reflet de sa propre mère : une femme aigrie par les prototypes qu’imposait la société. »

Merci à l’auteure pour l’envoi de ce service presse !

4,25/5

Où le trouver :

Amazon (broché)

2 réflexions sur “Chronique n°970 : Behind the wall, Charly Mey.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s