Chronique : Valse froide, Pierre Thiry.

Auto-édition
Sortie : 11 février 2022

Résumé :

Un matin d’hiver, une petite fille regarde danser les nuages. Ils lui font penser à la valse d’Hector Berlioz dans la Symphonie fantastique. Un drame se noue. Peut-on échapper au tragique de l’existence? À Clermont-Ferrand, le lecteur fait connaissance avec une femme mystérieuse: Lia Métonymie. En Dordogne, Apollon, surnommé le coq Léon vous entraînera dans une aventure inattendue. Ce recueil réunit trois nouvelles, trois brèves histoires à lire le soir, pour frissonner, sourire, rêver. Trois aventures pour savourer le plaisir de la lecture. Intercalés entre ces nouvelles, vous découvrirez des poèmes dont elles sont, chacune, un développement potentiel. Avec la publication de ces trois brèves histoires, j’ai voulu expérimenter comment des textes courts peuvent inviter à imaginer des récits plus étoffés, imprévisibles. Ce recueil de nouvelles en est un modeste exemple, parmi d’autres. On pourrait tirer de ces poèmes d’autres intrigues, d’autres romans. La création littéraire est une matière infinie…

L’avis de Emy :

Un recueil de trois nouvelles toutes aussi différentes les unes des autres. Chacune apporte quelque à sa manière. Chacune exploite un thème différent. J’ai envie de dire plein de choses mais en même temps, je ne le peux pas sans révéler trop de choses.

Les nouvelles se nomment : Valse Froide, Lia Métonymie et La Plume Rebelle. J’ai aimé les trois de la même manière. Valse Froide est pour moi la plus bouleversante.

Les nouvelles sont poétiques et belles malgré les tours du destin et les drames qui y sont, qu’on oublie presque au fil des mots que l’on dévore. C’est dramatiquement beau, j’ai envie de dire. Les mots de Pierre Thiry sont précis et il les maîtrise à la perfection, nous faisant ressentir plusieurs émotions.

Les nouvelles sont écrites tout en poésie comme je l’ai dit. La plume est fluide, originale et très agréable à lire. Une écriture qui nous emmène avec elle malgré le fait que ce soit court tant c’est complet. C’est ça qui m’a le plus charmé : le fait que l’auteur ait réussi à créer trois nouvelles avec de la profondeur où les mots vont à l’essentiel, aux émotions et aux ambiances prenantes, assez pour que l’on s’attache et que l’on s’immerge dans l’univers. J’irai même jusqu’à dire que l’écriture de Pierre Thiry nous envoûte. Il nous démontre aussi qu’on peut faire des récits en partant seulement d’un poème. Il nous pousse à imaginer encore plus loin. C’est inspirant !

J’ai passé un bon petit moment en voyageant avec ces trois nouvelles. Un recueil à découvrir pour ses nouvelles et l’auteur qui sont une très jolie découverte pour moi !

Je remercie l’auteur pour ce service presse. (via Simplement Pro)

Citation :

« La vie d’Ève avait été modelée dans cette matière émotive. Elle s’était développée comme l’arbre qui lance ses branches en travers dans le ciel. »

4,25/5

Où le trouver :

Amazon

Une réflexion sur “Chronique : Valse froide, Pierre Thiry.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s