Chronique n°112 : Bossman, Vi Keeland.

Bossman, Vi Keeland.

bossman-952635-264-432

Hugo Roman, New Romance, 360 pages. 

Résumé :

Que peut faire Reese quand son rencard d’un soir se révèle être une véritable catastrophe ? Appeler une amie pour la tirer de là. Ou alors, obtenir l’aide inespérée d’un convive à la table voisine qui a tout entendu et a décidé qu’il allait mentir pour elle et se faire passer pour son premier petit ami. Chase ne manque pas de culot, ment comme un pro. Reese ne sait pas trop quoi penser de lui mais quand elle a l’opportunité de le revoir, elle se surprend à saisir l’occasion et quand il lui propose un emploi qui lui correspond totalement dans sa compagnie, elle ne peut pas refuser. Reese se surprend à apprécier beaucoup Chase qui ne cache pas tout l’intérêt qu’il lui porte.  Mais la jeune femme sait depuis longtemps que coucher avec son patron est une très mauvaise idée. Ce n’est pas pour elle… Mais Chase n’est pas vraiment le type de patron auquel elle est habituée et il est plutôt irrésistible dans son genre.

Ce que pense Ludivine.

Alors que Reese dine avec un homme inintéressant selon elle dans un restaurant, elle ne pense qu’à s’enfuir, elle élabore alors un stratagème. Mais elle rencontre Chase, qui va l’inciter à rester, ils vont alors raconter leur histoire (assez tordue mais marrante) à leurs rendez vous respectifs.

Quelques jours plus tard, elle va le retrouver et ils vont encore se lancer dans de drôles histoires jusqu’à ce que Reese se fasse embaucher dans l’entreprise de Chase. À partir de là tout va changer.

Reese est une femme dynamique, qui ne se laisse pas marcher dessus et qui refuse toutes relations au bureau. Elle a déjà connu ça et refuse de revivre la même chose. Seulement, ce n’est pas le cas de Chase, qui en tant que patron amical, rêverait de changer le règlement. Mais derrière son arrogance, se cache un homme qui souffre de la perte de quelqu’un, qui souhaite vivre sans attaches pour ne plus avoir peur de perdre quelqu’un. Alors qu’il pensait avoir tourné la page, sept ans après la perte qui l’a terrassé, il se rend compte qu’il a seulement tourné la page quand il a rencontré Reese. Malheureusement un événement et la résolution de ce qui s’est passé sept ans en arrière surgit, et met à mal sa bonne humeur et le sombre à nouveau dans la tristesse. Saura-t-il se relever pour la femme à qui il a laissé une place dans sa vie ?

J’avoue que je n’attendais pas beaucoup de ce livre, je l’ai lu car j’étais juste curieuse, mais c’est une très bonne découverte. Derrière le côté tragique de l’histoire, je trouve qu’elle est tout de même assez comique, j’ai explosé de rire à de nombreuses reprises, il faut dire que les répliques sont très bien trouvées.

Mais j’ai encore plus aimé le fait de lire une histoire où un homme a perdu un être cher, mais qu’il est capable de laisser la chance à quelqu’un d’autre de rentrer dans sa vie, sans se fermer et sans se tourner constamment vers le passé.

L’écriture de Vi Keeland est toujours aussi simple à lire, mais si prenante, qu’on a l’impression d’être dans le livre avec les personnages. Ce livre est basé sur des petites blagues entre les personnages qui créent des mensonges pour expliquer leur relation, cependant c’était tellement fluide et bien écrit que j’y croyais moi aussi alors que je savais pertinemment que c’était faux. Alors pour ça je tire mon chapeau (même si je n’en ai pas haha) à l’auteur.

Ma note :

4,5/5

Où l’acheter : 

Amazon.

Fnac.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s