Driven : critique des trois premiers épisodes.

38924345_2109584312623614_6408371813025316864_n

Sortie : 10 août 2018.
Réalisateur : Tosca Musk
Site de streaming : PassionFlix
Langue : Anglais.


Résumé :

Colton Donavan lives on that razor-thin edge toward out of control. Whether it’s on the track or off of it, everything he wants is at his fingertips: success, willing women, media attention. Everything that is, but Rylee. She’s the exception this reckless bad boy can’t seem to win over. Her heart is healing. His soul is damaged. They both know the two of them could never work. But he crashes into her life without apology-disrupting her world, testing her boundaries, and uncovering the darkness of her past. Their chemistry is undeniable. Their attraction is magnetic. Their ability to help each other heal obvious. And even though he won’t let her in, there’s something about Colton she can’t walk away from. This is the beginning of their story. Their fight. Their perfectly imperfect love.

Traduction (du mieux que j’ai pu) : 

Colton Donovan vit constamment sur le fil du hors de contrôle. Que cela soit sur le circuit ou hors circuit, il a tout à portée de main : le succès, les femmes et l’attention des médias. Tout sauf Rylee, elle est l’exception que ce bad boy imprudent ne peut pas avoir. Le coeur de Rylee souffre et lui est brisé. Ils savent tous les deux que ça ne marchera jamais entre eux, mais il est entré dans la vie de Rylee sans tenir compte de son avis à elle, il teste ses limites, et découvre le côté sombre de son passé. Ils ne peuvent pas nier qu’ils sont attirés l’un par l’autre, leur attraction est magnétique ainsi que le support qu’ils peuvent apporter à l’un et à l’autre. Même si il ne la laissera pas entrer dans sa vie, Rylee trouve en lui quelque chose qui l’attire. C’est le début de leur histoire, de leur combat, de leur amour parfaitement imparfait.


L’avis de Ludivine : 

Cette série est l’adaptation de la saga Driven de K Bromberg. D’après ce que nous savons déjà, seulement les trois premiers livres seront adaptés. À la base, cela ne devait qu’être que des films, mais l’auteure et la réalisatrice ont décidé d’en faire une mini série de six épisodes pour le premier tome, afin de pouvoir mettre plus de scènes et pour que ça n’aille pas trop vite. 

J’ai adoré la saga Driven, c’est une de mes préférés et Colton a toujours fait parti de mes personnages préférés, toutes lectures confondues, c’est donc avec une grande joie que j’attendais avec impatience la diffusion des trois premiers épisodes. C’est une réussite ! 

La trame est égale au livre, la passion est au rendez vous. En effet car d’une part on retrouve les éléments du premier tome, rien n’a été oublié pour le début de la relation de Colton et Rylee. Ensuite l’alchimie entre les deux acteurs est tellement au rendez vous que l’on pourrait croire que ce n’est pas du cinema, ils sont si fusionnels qu’ils nous transportent avec eux dans leurs aventures si bien que l’on ne voit pas le temps passer. Certes, c’est plus rapide que les livres mais c’est ce qui se passe toujours quand on adapte un livre au cinema, alors à force on n’y fait abstraction, en tout cas c’est mon cas. J’étais impatiente de voir le jeux d’acteur des personnages, que cela soit des principaux, des secondaires, des figurants et des enfants, je n’ai pas été déçue et je me suis déjà attachée à tout ce petit monde autant que je m’y étais attaché durant ma lecture. J’ai même encore plus rigolé avec les répliques qu’en lisant, après c’est normal mais tout cela repose sur le jeu d’acteur. 

Je suis impatiente de découvrir les trois prochains épisodes, car même si j’ai lu les livres et que je sais ce qu’il va se passer, la fin est assez brute et nous fait languir la suite ! Si vous savez parler anglais ou que vous avez des connaissances, car les sous-titres français ne sont pas encore arrivés (mais bientôt selon le site), je vous recommande cette série ! 


L’inscription sur Passionflix est à 5,99€ le mois, mais avec le code « KBROMBERG » cela descend à 3,99€, une réduction assez intéressante car elle dure pendant trois mois, cette période dépassée, le prélèvement remontera à 5,99€. C’est donc le moment de se plonger dans l’histoire de Colton et Rylee, en sachant que l’annulation d’abonnement est possible à tout moment. 

Le site : PassionFlix

Retrouvez nos chroniques des livres :

Chronique n°13 : Driven, K. Bromberg.

Chronique n°41 : Driven (Saison 5 : Slow Flame)

Chronique n°44 : Driven – Saison 6 : Sweet Ache, de K. Bromberg.

Chronique n°56 : Driven – Saison 7 : Hard beat, de K. Bromberg.

Chronique n°66 : Driven, saison 8 : Down Shift, K. Bromberg.

 

2 réflexions sur “Driven : critique des trois premiers épisodes.

  1. Les Lunettes de Jenny dit :

    Je n’ai pas encore lu les livres et ils me font très envie. Malheureusement je ne peux pas en dire autant de la bande annonce que j’avais vu sur cette mini série. Mais bon c’est pas grave 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s