Critique de série : Driven, saison 1, partie 2.

38924345_2109584312623614_6408371813025316864_n

 

Plateforme : PassionFlix
Date de sortie : 24 août 2018
Réalisatrice : Tosca Musk
Langue : Anglais
Genre : Romance

 

 


Ce que j’en ai pensé.

Petit rappel, Driven Series, est une série de petits épisodes adaptés du livre Driven de K Bromberg sur la plateforme de streaming PassionFlix.

Après la diffusion des trois premiers épisodes le 10 août, j’étais impatiente d’être le jour de la diffusion des trois derniers épisodes, et autant vous dire que les 14 jours qui ont séparé les deux diffusions m’ont paru être une éternité haha.

Dans ces trois épisodes, la relation de Rylee et Colton prend un autre tournant, entre joie et tristesse. J’ai adoré me replonger dans leur univers qui comme je l’ai dis dans la précédente critique : Driven : critique des trois premiers épisodes., parait si vrai et réel tellement l’alchimie entre les deux acteurs est au rendez vous. Le jeu d’acteur est si bien joué, les regards entre eux sont poignants, passionés, les fous rires sont agréables et si vrais et leur relation si forte et touchante.

J’ai néanmoins trouvé ces trois épisodes plus rapides que les premiers, mais ça ne m’a pas dérangé tant que ça car les éléments du livre sont tous au rendez vous, pour notre plus grand plaisir. Ces trois épisodes nous plonge dans un univers lancé a plus de 100km/h sur un circuit, oui ça m’a donné envie de faire de la course automobile haha, nous donnent de la joie, des frissons, nous tirent des larmes mais surtout ils nous ancrent dans une passion dévorante.

J’ai un énorme coup de coeur pour les acteurs si bien trouvés pour les personnages, après les avoir regardés, je ne pense pas qu’il y aurait pu avoir d’autres acteurs parfaits pour les rôles de Rylee et Colton. J’ai aussi adoré rencontrer Becket, on ne le voit pas beaucoup, mais je suis impatiente de le voir encore plus ! Et bien entendu, mon coeur bat pour Baxter, ce chien beaucoup trop beau et trop adorable. Oui je le veux, et je suis jalouse qu’il appartienne à Colton, et alors ? 😂

Je suis impatiente de regarder Fueled maintenant ! Espérons que 2019 arrive très vite. Car oui normalement la suite est prévue pour 2019 pour le deuxième livre, et 2020 pour le troisième livre, plus qu’à prendre sur nous même maintenant et attendre patiemment.


Si vous n’avez toujours pas regardé la série, vous pouvez vous inscrire sur PassionFlix pour 5,99$ par mois ou 3,99$ avec le code « KBROMBERG » valable sur une durée de 3 mois après l’inscription.


Lire la saga :

the-driven,-tome-1---driven-693840-264-432

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire. Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Amazon.

Fnac.

 


Retrouver nos chroniques :

CHRONIQUE N°13 : Driven, K. Bromberg.
# Chronique n°41 : Driven (Saison 5 : Slow Flame)
#Chronique n°44 : Driven – Saison 6 : Sweet Ache, de K. Bromberg.
Chronique n°56 : Driven – Saison 7 : Hard beat, de K. Bromberg.
Chronique n°66 : Driven, saison 8 : Down Shift, K. Bromberg.


Critique proposée par Ludivine.

2 réflexions sur “Critique de série : Driven, saison 1, partie 2.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s