Chronique n°452 : Insolent Boss, Sarina Cassint.

Éditions Addictives
Mars 2019

Résumé,

Pour son job d’été, Maddie doit remplacer la gouvernante d’un somptueux manoir. 
Elle est prévenue : le patron est ombrageux, difficile et secret. Mais Maddie est une battante, elle n’a jamais refusé un défi !
Jusqu’à ce qu’elle rencontre Geoffrey… Il est son boss, mais aussi l’inconnu croisé lors d’une soirée de débauche, deux jours plus tôt.
Il l’intrigue, la perturbe, la met mal à l’aise… et l’attire.
Si elle craque, elle risque de perdre son équilibre durement acquis. 
Si elle résiste… mais comment résister ?

Ce que pense Julie :

On découvre ici le personnage de Maddie. C’est une jeune femme forte, courageuse et passionnée par l’informatique. Elle veut d’ailleurs travailler dans ça plus tard et c’est pour ça qu’elle continue ses études dans ce domaine. Du côté personnelle, elle doit vivre avec une blessure assez difficile au quotidien et à donc peur de s’approcher trop près d’un homme. Mais quand elle rencontre Geoffrey, un homme visiblement riche, arrogant et plutôt pénible, son yeux ont dû mal à le lâcher. Il est le patron d’une très grosse entreprise et pourrait semblait plutôt heureux dans sa vie. Mais ses relations avec son père dans son passé et aujourd’hui sont catastrophiques et l’empêche d’avancer.
J’ai eu beaucoup de mal à cerner le personnage masculin. Arrivée au milieu du livre j’ai cru que je ne le comprendrai jamais et j’avoue que ça m’a un peu dérangé. Geoffrey est vraiment bizarre et à des réactions assez contraire, je me suis presque demandée si il n’avait pas des troubles de la personnalités… Franchement j’ai eu pitié pour lui vers la fin du livre, j’ai éprouvé beaucoup de compassion mais je ne peux pas vraiment dire que je me suis attachée à lui ou que je l’ai beaucoup aimé. Par contre le personnage féminin est vraiment sympa à suivre et j’ai aimé sa force de caractère et son répondant. Malgré son passif, elle arrive à avancer et à s’ouvrir à de nouveaux sentiments.

La plume de l’autrice est vraiment simple et addictive donc on tourne les pages vraiment rapidement et facilement jusqu’à la fin. Il y a des sujets vraiment forts dans ce livre, on parle de viol, de maltraitance, d’abandon, et j’aurai donc aimé un peu plus de profondeur autour de ces thèmes parce que même si j’ai apprécié qu’ils soient abordés, j’ai trouvé que l’on aurait pu aller encore plus loin. Les personnages se sauvent finalement l’un et l’autre et c’est une très jolie histoire avec de belles émotions mais j’ai trouvé qu’ils manquaient quelques petites choses à mon goût pour que j’ai un coup de coeur. Cela dit ça reste un roman addictif, une romance torturée avec des rebondissements plutôt sympa donc à vous de voir…

Citation :
« Merde, merde, merde. Mon coeur s’emballe comme un con. Elle m’aime. Putain. Je ne m’y ferai jamais. J’ai la respiration qui part en cacahuète et je suis obligé de détourner le regard pour lui cacher mon trouble. Ce n’est pas le moment de flancher. »

3,75/5

Où le trouver :
Lien Amazon

Une réflexion sur “Chronique n°452 : Insolent Boss, Sarina Cassint.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s