Chronique n°478 : La librairie des rêves suspendus, Emily Blaine.

Harlequin France / Collection &H
Sortie : juin 2019

Résumé,

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier… Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir : celui de vivre leurs rêves.

Ce qu’en pense Julie,

Dans ce livre nous faisons la connaissance de Maxime et de Sarah.
Sarah est une jeune femme passionnée de livre et de littérature. Lire ? C’est toute sa vie et pour cause, sa grand-mère lui a léguait sa libraire, et même si c’est difficile et coûteux Sarah essaie de gérer au mieux cette librairie. Elle est du genre romantique, optimiste, souriante, timide, réservée et surtout toujours passionnée dans ce qu’elle fait peu importe ce que s’est. À côté de ça nous avons ce cher Maxime. Grand acteur et donc grande star, il vit dans un monde où tout n’est que fortune et argent. Mais Maxime est un homme abimé par la vie qui ne sait pas rester tranquille et calme et qui finalement joue la comédie dans la réalité comme dans les films.

Ce sont donc des personnages avec quelques failles mais qui au fond sont de belles personnes qui méritent d’aimer et d’être aimées. Que ça soit Sarah ou Maxime, ils sont tous les deux attachants et touchants à leur manière. Leur histoire est vraiment une BELLE histoire d’amour où le personnage féminin s’ouvre d’avantage au fil des pages et devient de moins en moins réservée et où Maxime apprends enfin à être lui même et surtout à s’ouvrir aux autres sans jouer la comédie.

C’est une romance plutôt idyllique où l’on sait dès le début que tout va bien se terminer pour nos personnages mais malgré tout j’ai adoré découvrir cette douce histoire. Une histoire romantique avec une bonne dose de sentiments et d’émotions, je suis tout simplement heureuse que Sarah et Maxime ce soit trouvés.
Une fois de plus, l’écriture de Emily Blaine est vraiment très juste et très belle. Une romance magique et mignonne qui m’a donné le sourire, car malgré certains thèmes plus ou moins difficile, on retrouve toujours la légèreté de Emily Blaine et ça fait du bien ! Une lecture donc plutôt rapide à lire et facile avec un mélange de romance et de feel-good. Je recommande totalement : à lire de suite ou à embarquer cet été dans sa valise.

Citation :
« — Il faut que je vérifie l’état général, la couverture. Tu sais qu’il y a des personnes cruelles qui cornent les pages des livres ?
— De dangereux criminels, sans aucun doute, se moqua Baptiste.
— Comme ceux qui coupent ton bordeaux avec de l’eau. »

4,5/5

Où le trouver :
Lien Fnac

7 réflexions sur “Chronique n°478 : La librairie des rêves suspendus, Emily Blaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s