Chronique n°543 : Stepbrother love, Zoé Murat.

Editions addictives.
388 pages.
Date de sortie : 12 septembre 2019

Résumé :

Un amour interdit Intense et captivant.

Esmée est combative et déterminée. Après un début chaotique dans la vie, elle est décidée à saisir la nouvelle chance et la nouvelle famille qui lui sont offertes, et à ne pas les lâcher. Elle n’avait pas prévu Nash, son frère adoptif. Rebelle et blessé, il est aussi intense, moqueur, arrogant… et terriblement sexy. Violemment interdit. Aux yeux de tous, ils seront frère et soeur dès les papiers d’adoption signés. Mais comment quelque chose d’aussi bon pourrait-il être aussi mal ?

L’avis de Emy :

Une histoire au goût d’interdit qui a su me surprendre !

On découvre Esmée, une jeune fille qui va bientôt être adoptée par un couple homosexuel, Jo et Amy. La vie lui offre enfin une revanche face à tout ce qu’elle a vécu dans le passé, seulement ça ne se passe pas comme prévu. Sur sa route, Nash apparaît. Un jeune homme qui est lui aussi torturé par son passé et qui va lui aussi être adopté par Jo et Amy.

Esmée est une personne méfiante, blessée et elle la majeure partie du temps sur la défensive. Au fil du livre, elle évolue, j’ai aimé voir son évolution. J’ai aimé la voir s’ouvrir à Nash, la voir prendre petit à petit confiance en elle. Nash est, quant à lui, un personnage prétentieux, mais on s’aperçoit vite que c’est loin d’être vraiment le cas. Nash est vraiment attachant et touchant ! J’ai beaucoup aimé ces personnages mais aussi les personnages secondaires. Ils vont se compléter tous les deux d’une certaine manière et j’ai aimé voir leur relation se construire petit à petit jusqu’à découvrir une très jolie romance.

J’ai passé un excellent moment avec cette lecture. Je ne pensais pas que j’allais autant apprécier cette histoire. C’est un coup de cœur !!

Une histoire originale et intense avec des personnages torturés et touchants qui vont vous faire vibrer.

Citation : « Belle comme elle est, vous allez souffrir, les mecs. En attendant, c’est moi qui ai l’impression de crever chaque fois que je pense à ça. Au moins, si elle est heureuse avec un autre, elle se dira peut-être parfois que c’est un peu grâce à moi. Il faut que j’arrête mes conneries.« 

Ma note :

5/5

Où le trouver :

Lien Amazon

Lien Fnac

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s