Chronique n°548 : Londres aux Seychelles, Aidan Adam.

Black Ink, 333 pages
Date de sortie : 13 Septembre 2019.

Résumé :

Kaysha ne rêve que d’aventure et de palmiers, et un coup du sort va l’expédier aux Seychelles avec son amie Carla.

Dane, géologue sismologue, quitte l’Angleterre pour une nouvelle mission sur une plateforme pétrolière au milieu de l’océan Indien.

Elle est extravertie, rêveuse et romantique quand lui est austère, énigmatique et dans l’hyper contrôle.

Rien ne présageait leur rencontre, ni surtout leur attirance aussi ensorcelante qu’inconcevable.

Dane aura beau fuir, il ne pourra échapper ni à son passé, ni à ses secrets. Et son aventure enchantée sous les tropiques avec la belle Kaysha pourrait bien entraîner des conséquences inattendues.

Ce que pense Ludivine.

Décidément, j’enchaîne les déceptions littéraires en ce moment, c’est surement le changement de saison haha. Je n’avais jamais lu de livres de l’auteure, mais le résumé et la couverture m’ont rendu très curieuse. Malheuresement, la magie n’a pas opéré avec moi.

Nous rencontrons Kaysha qui part travailler aux Seychelles avec sa meilleure amie Carla. Alors qu’elles prennent leurs marques, Kaysha fait la rencontre de Dane, le géologue sismologue qui travaille un peu plus loin. Entre eux deux, c’est le coup de foudre. Malheureusement, Dane est bien plus qu’un géologue sismlogue. Et les secrets pourraient avoir de lourdes répercussions sur son début de relation avec Kaysha.

J’ai bien aimé les thèmes de l’histoire qui de par son lieu nous dépayse : la protection de la nature, les enjeux environnementaux et les différences de culture. Ainsi que les personnages qui sont comiques et intéressants. J’ai bien aimé le côté déluré de Kaysha, son amitié forte et touchante avec Carla et la retenue de Dane qui s’évapore au fur et à mesure. Néanmoins je n’ai pas du tout accroché au reste, et pourtant je souhaitais que cela soit le contraire. J’ai trouvé que la relation entre Kaysha et Dane était trop rapide, et pourtant je crois au coup de foudre. À l’inverse, j’ai trouvé que l’histoire était longue ou alors c’est moi qui ait mis longtemps à lire puisque je n’arrivais pas à accrocher.

Pour finir, je suppose que c’est le style d’écriture de l’auteure qui ne me correspond pas. Je m’explique, Aidan Adam aime beaucoup couper à certains moments où il va se passer quelque chose, pour revenir sur les évènements quelques pages plus tard sous la forme des pensées des personnages au passé. Alors certes, je suis sûre que ça a des avantages, comme celui de savoir ce qu’ont pensé les personnages de la scène. Mais personnellement, ça me coupe plus dans mon élan et me frustre. Je pense que c’est ce qui a créé cet effet de lassitude que j’ai ressenti, et le fait que je n’ai pas réussi à me plonger dans l’histoire et à m’attacher aux personnages.

Malgré tout, je vous recommande de vous faire votre propre avis car je maintiens toujours le fait que l’histoire aborde des sujets importants et que les personnages sont intéressants à découvrir !

« — Je me suis éveillé à la vie, c’est l’effet que tu fais ma belle, car tu es une magicienne. Si je n’avais pas l’esprit aussi cartésien, je dirais que tes dieux de la mythologie se sont penchés sur ton berceau pour t’offrir le don de nous émouvoir par tes mots et juste par ta présence ! »

Ma note : 2,5/5

Où le trouver :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s