Chronique n°715 : Grim Lovelies, tome 2 : Midnight Beauties, Megan Shepherd.

Castelmore
448 pages
Date de sortie : 19 février 2020

Résumé :

Depuis qu’elle a découvert son goût et son talent pour la magie, Anouk, dix-sept ans, n’a qu’une ambition : devenir une sorcière. C’est la seule façon de sauver ses amis qui, comme elle, sont des familiers – des animaux transformés en humains par un sortilège. Mais contrairement à Anouk, les autres familiers ne sont pas sortis indemnes de la bataille de Montélimar.

Maintenant que ses acolytes sont piégés dans leur forme animale et captifs du prince Rennar, la jeune fille est contrainte d’accepter un sinistre accord avec son ennemi juré, et de subir l’épreuve du feu pour devenir une sorcière.

Mais bientôt, elle se rend compte que les familiers ne sont pas les seuls à être en danger. L’assemblée de sorcières la plus redoutable que l’histoire ait jamais connue déchaîne sa colère sur Londres…

Anouk doit libérer son pouvoir et nouer de nouvelles alliances pour éviter la tragédie. Mais qu’arrivera-t-il lorsqu’elle découvrira qu’elle n’est peut-être pas la sorcière qu’elle croyait être ?

L’avis de Emy :

Nous reprenons la lecture au moment où nous l’avions quitté dans le premier tome. C’était plaisant de retrouver les personnages.

Anouk n’a qu’une chose en tête, devenir une sorcière afin d’aider ses amis, les Familiers, à redevenir humain. Anouk est le personnage qui est au centre de tout cet ensemble de personnages. On voit son personnage évoluer au fil du récit. Mais tout comme dans le premier tome, je n’ai pas réussi à m’attacher à elle ainsi qu’aux autres. Les choix de l’auteur m’ont laissé perplexe à vrai dire.

L’univers nous submerge totalement. On assiste à de nombreux rebondissements, des revirements de situations auxquels on ne s’attendait pas. Je dois l’avouer parfois tout s’enchaîne qu’il faut réussir à suivre tout. Si bien qu’à un moment, je me sentais perdue. C’était un peu les poupées russes en versions rebondissements. Un rebondissement en cache un autre qui en cache un autre encore. Ça reste dynamique mais le rythme est quelque peu rapide. Mais attention l’univers est toujours aussi bien et travaillé. De plus, l’intrigue se fait à la fois stressante et mystérieuse.

Dans l’ensemble, c’était une duologie plutôt sympathique et agréable à découvrir. Megan Shepherd nous a offert une histoire fantastique et mystérieuse avec des personnages plutôt intéressants. Je ressors mitigée de ce second tome mais cela reste tout même une duologie à lire si on aime les tourbillons de rebondissements et de mystères.

 » Une à une les villes tombent

De Blanches à Rouges passées

De Blanches à Rouges passées

Une fille toussant, un fils ensanglanté

Aime la sorcière, ou bien succombe « 

3/5

Ma chronique sur le tome 1 : Grim Lovelies.

Où le trouver :

Amazon

Fnac

Une réflexion sur “Chronique n°715 : Grim Lovelies, tome 2 : Midnight Beauties, Megan Shepherd.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s