Chronique n°867 : Les oubliés de la grand-place, Cynthia Orain.

Reines-Beaux éditions
152 pages
Date de sortie : 4 janvier 2020.

Résumé :

Ce n’est pas facile d’avoir des enfants, mais je crois que les adultes ne se rendent pas compte… Ce n’est pas facile non plus d’avoir des parents.

À l’aube de ses vingt-trois ans, Lucky se retrouve sans domicile. Jeté à la rue par son propre père, il doit apprendre à survivre tout seul. Répondre à ses besoins les plus rudimentaires devient alors un défi de tous les jours.

Mais contre mauvaise fortune, il trouvera fort heureusement bons cœurs. Entre Ludo, le quinquagénaire aux allures de vieux sage, et Kari, la maman poule, une seconde famille lui ouvre les bras.

Une seconde famille et peut-être plus encore…

Texte comportant des éléments susceptibles de heurter la sensibilité du lecteur.

L’avis de Emy :

Après que son père lui dit de quitter le foyer familial, Lucky se retrouve à la rue. Il va devoir se débrouiller pour survivre maintenant seul mais il va trouver de l’aide et de la solidarité envers ceux qui sont oubliés de la société. Ceux qui sont oubliés et qui pourtant sont solidaires malgré tout. Tous ont une histoire à raconter une histoire différente.

Lucky va apprendre les lois de la rue, comment survivre. Pour tout dire, j’ai eu un peu de mal au début avec ce personnage. Sa personnalité ne m’a pas vraiment convaincu et quelquefois j’ai été agacé par lui. Malgré tout j’ai trouvé qu’il était quand même intéressant à découvrir. Nicolas paraît assez froid et distant mais au fond on va découvrir qu’il est tellement bien plus que ça. On va s’attacher à lui.

Les émotions sont de la partie, tristesse, joie, angoisse, compassion, gentillesse, colère et d’autres. Un roman qui est très réaliste et qui tient sa beauté de la vérité qui est transmise.

J’avais déjà découvert l’auteure Cynthia Orain avec son livre « Emily, la plume du Phénix », ici on la retrouve dans un roman bien différent et qui est prometteur. La plume est vraiment d’une précision et d’une justesse qui est très agréable à lire surtout quand on connaît le sujet qui y est exploité. Tout est bien dit et bien écrit. C’est un sujet qui est une réalité pour de nombreuses personnes dans la société ne parle pas assez. Merci à Cynthia Orain d’avoir exprimé ce sujet dans son livre.

Je ne peux que vous conseiller cette lecture car vous y trouverez une histoire puissante et forte, avec un sujet sensible écrit avec justesse et précision, le tout avec des personnages attachants et touchants. De plus, la couverture est vraiment très belle.

4,25/5

Où le trouver :

Amazon

Une réflexion sur “Chronique n°867 : Les oubliés de la grand-place, Cynthia Orain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s