Critique de série : Jamais froid aux yeux, Saison 1. (zero chill)

Sortie : mars 2021
10 épisodes
Genres : dramatique, famille.

Où le regarder : Netflix.

Bande annonce :

L’avis de Julie :

Nous suivons ici plusieurs personnages mais tout particulièrement une famille : les MacBentley. Ils ont dû partir du Canada pour venir s’installer en Angleterre puisque Mac a eu l’opportunité de rejoindre l’équipe de Hockey des Hammers. Une offre qui ne se refusait donc pas et qui pourrait à tout moment faire encore plus grimper sa carrière et le faire connaître. Puis, on suit aussi sa soeur : Kayla, qui adore patiner et surtout en couple mais qui a dû laisser son partenaire au Canada pour suivre sa famille. Kayla va donc devoir trouver une solution pour continuer le patinage et apprendre à vivre aussi ses rêves et sa passion. On va alors découvrir plusieurs personnages dont Ava, Anton, Elina, Sky, Sam qui auront tous leur importance au cours de la série.

C’est un « teen movie » très plaisant à regarder. Clairement, c’est sans prise de tête, sans grande folie mais cela permet de passer un bon moment et de se détendre. C’est assez prenant et une fois commencée, on a vraiment envie de savoir la suite de la série. C’est une histoire assez simple mais qui se regarde assez rapidement, en partie parce que les épisodes sont assez courts.

Je reconnais que j’ai hésité à regarder mais finalement je suis ravie de l’avoir fait. Bon j’avoue je l’ai surtout fait parce qu’il y avait du patinage et que j’adore tout simplement ça. C’est une série très sympa et intéressante à suivre. Ça ne sera sûrement pas la série de l’année honnêtement car il manque un peu d’action, mais ça se regarde bien ! Si il y a une suite, je serai probablement au rendez-vous.

La note de Julie :

13/20

Une réflexion sur “Critique de série : Jamais froid aux yeux, Saison 1. (zero chill)

  1. Greg dit :

    Hello,

    Rien a redire sur les performances en patinage artistique, je ne suis pas competent.
    Par contre pour le hockey, ce jeu, pratiqué par des gamins de 7 ou 8 ans est beaucoup plus nerveux, rapide et dynamique que ce que l’on n voit.
    Pitié, la réalisation, donnez plus de réalisme a ce sport qui mérite d’être connu.

    Cordialement

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s