Chronique n°989 : Onirocratie, Minohr.

Auto-édition
131 pages
Date de sortie : 22 avril 2021

Résumé :

Rêver ou mourir…

La société parfaite comble tous les désirs. Le rêve n’a plus de raison d’être et disparaît. Mais privée de cette aptitude, l’humanité développe une mystérieuse pulsion de mort.

Rêver devient un enjeu vital. Jordan n’a pas cette capacité, mais se découvre un don plus rare encore. Juliette, elle, fait partie du commun des mortels. Jérémy est un scientifique et l’enfant Colas est son cobaye. Marco est un Rêveur et Loann est un Cauchemardesque. Chacun survit à sa manière.

Ces êtres que tout sépare vont se trouver, partager une aventure palpitante et peut-être donner une nouvelle chance à l’humanité.

Onirocratie est le premier tome d’une saga de science-fiction mêlant aventure, fantastique et dystopie.

L’avis de Emy :

Un livre a l’univers original qui m’a emballé.

Direction une société où le rêve n’a plus sa place. J’ai particulièrement toute cette exploitation autour du thème du rêve, ainsi que tout ce qui en découlé. Ça m’a beaucoup plu. Une véritable quête pour atteindre la vérité jonglant entre vices et découvertes parfois déroutantes et compromettantes.

Les personnages que l’on rencontre sont pour le moins intéressants et curieux. Ce sont tous des personnages à la personnalité différente. Ils sont authentiques et différents, certains complémentaires. J’ai aimé les suivre et vivre avec eux cette aventure. J’ai aussi aimé les découvrir et apprendre à les connaître, les voir évoluer, changer, s’ouvrir.

La société telle qu’on l’imagine avec les descriptions peut être effrayante, complexe et curieuse. Ce qui amène à une dystopie avec du suspense. C’est prenant.

La plume est agréable à lire, c’est fluide et dynamique. J’ai apprécié. Avec cette lecture, j’ai passé un bon petit moment. Ça m’a plu de voyager dans cet univers, de le découvrir, d’en voir les secrets et le fonctionnement. Un univers complexe et original vraiment sympathique où l’on ressent bien l’ambiance tout au long du livre et la pression que peuvent subir les personnages. Minohr est une bonne découverte pour moi et je n’hésiterai pas à la suivre.

L’intrigue est aussi superbe. Elle est entraînante. Nous avons des rebondissements qui rythment la lecture, des révélations, du mystère, du suspense. Je me suis posée des questions, j’ai stressé par moment et j’ai angoissé à d’autres. C’était super ! C’est cohérent et on est transporté sans soucis.

C’est un premier tome prometteur. Cette dystopie était une bonne découverte que je suis ravie d’avoir lu ! Je vous la conseille si vous êtes à la recherche de nouveaux auteurs et de nouvelles histoires !

Je remercie Minohr pour m’avoir permis de découvrir son livre via Simplement Pro.

« Comme je vous l’ai dit, ce n’est pas une maladie. Le cerveau est très complexe. Le centre d’émission de la pulsion mortelle doit être localisé. Une fois cela connu, peut-être pourra-t-on trouver un second rouage dans le même secteur qui, lui, commanderait la vie. Le stress est un phénomène de société : il se peut aussi que le remède se trouve dans un autre phénomène existant. On ne doit négliger aucune piste. »

4/5

Où le trouver :

Amazon (ebook)

Amazon (broché)

Une réflexion sur “Chronique n°989 : Onirocratie, Minohr.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s