Chronique n°990 : Les ailes d’Anaëlle, Céline Musmeaux.

Nymphalis
302 pages
Date de sortie : 15 juin 2021

Résumé :

« Aurait-elle un ange gardien ? »

Depuis le décès brutal de son père dans un accident de moto, Anaëlle traverse la pire période de son existence. Malmenée au lycée, délaissée à la maison, elle sombre petit à petit dans une profonde dépression.

Derrière son masque se cache son désespoir et sa lutte quotidienne pour ne pas commettre l’irréparable. Acculée de toute part, sa vie ne tient qu’à un fil, une voix qu’elle entend dans son esprit et qui la pousse à tenir coûte que coûte.

Entre folie et croyance, l’adolescente de dix-sept ans est persuadée qu’une présence l’accompagne et la protège. Fantasme ou réalité ? Tout ce qu’elle sait, c’est que son cœur est lourd et que sa peine est immense.

Jusqu’à quand réussira-t-elle à tenir ? Un ange est-il là pour la guider, ou est-elle bonne pour l’asile ? Anaëlle est aux portes de sa destinée…

L’avis de Emy :

Je ne suis pas passée loin du coup de coeur !

J’ai été transportée aux côtés d’Anaëlle. J’ai été triste avec elle, j’ai été touchée par ce qu’elle traversait, ce qu’elle ressentait qui est si prenant et douloureux. C’est un personnage auquel je me suis attachée et qui m’a ému.

Les personnages sont intéressants et captent notre attention comme ça a été le cas pour Nath. Il est un personnage juste incroyable. Je me suis attachée à lui. J’ai aimé sa manière d’être, sa manière de voir les choses. Il a une psychologue intéressante. J’ai adoré son personnage.

J’ai aimé l’univers. Ce mélange entre réalité et ce petit côté surnaturel. Je suis adepte de ceci. Ça m’a plu.

La romance est jolie, forte et bourrée de sincérité et de tendresse. Ça donne envie d’avoir nous aussi un Nath.

Céline Musmeaux a le don de nous dévoiler des histoires fortes en émotions, qui nous imprègnent et qui nous chamboulent totalement. Une fois de plus, elle nous délivre une lecture intense qui nous transperce. Il y a des thèmes difficiles, mais qui sont exprimés avec précision et tout en équilibre. C’est d’une justesse !

Malgré la complexité et la dureté des thèmes, la romance est belle. C’est une histoire superbement touchante et jolie qu’on souhaite lire sans s’arrêter parce que l’on est pris dans la lecture et que l’on veut connaître la fin.

Une plume qui nous envoûte comme toujours et qui est addictive et si agréable à lire.

Laissez Anaëlle vous émouvoir comme ça a été le cas pour moi ! Et à vos mouchoirs aussi !

Service presse avec Céline Musmeaux et les éditions Nymphalis.

« La simplicité est peut-être la solution ? Après tout, c’est d’une oreille attentive dont elle a besoin, d’un ami. C’est dans mes cordes. Et pour de si jolis sourires, je veux bien jouer le rôle de l’étudiant accessible et amical envers elle. Je rechargerai ses batteries de cette façon chaque fois qu’elle aura un coup de mou. Ce sera une première étape avant d’entamer un travail plus profond sur ses démons intérieurs. Deux mois à ce rythme me semblent une échéance abordable. »

4,75/5

Où le trouver :

Amazon (ebook)

Amazon (broché)

Une réflexion sur “Chronique n°990 : Les ailes d’Anaëlle, Céline Musmeaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s