Critique de série : Hercai, Saison 1.

Nationalité : Turque.
Saison : 1 sur 3.
Nombre d’épisode : 12.
Genre(s) : Drame / Romantique.


Bande-annonce épisode 1 :

Bande-annonce 1 (sous-titré en français)

Bande-annonce 2 (sous titré en français)

Ce qu’en pense Julie :

Nous suivons ici deux grandes famille ennemies : les Aslanbey et les Şadoğlu. Dans la famille Aslanbey on peut notamment retrouver : Miran (personnage principal de la série), Azize (grand-mère de Miran : cheffe de famille), Gönül (femme de Miran), Firat, Esma (mère de Firat), Elif, ou encore Mahmut. Dans la famille Şadoğlu, on peut voir : Reyyan (personnage principal de la série), Nasuh (grand-père de Reyyan : chef de famille), Azat, Cihan, Hazar (Père de Reyyan), Handan, Zehra (mère de Reyyan), Gul (petite soeur de Reyyan), Yaren, Melike (qui sera d’un grand soutien pour Reyyan). Évidemment cette liste est non-exhaustive, j’ai mis les personnages que l’on voit le plus.

Il y a donc comme vous pouvez le constater, un très grand nombre de personnages donc il nous faut évidemment un peu de temps pour tous les mettre à leur place et se rappeler qui est qui. Dès le début, on entre dans le vif du sujet avec le vengeance des Aslanbey contre les Şadoğlu. Azize Aslanbey a toujours raconté à son petit-fils Miran que Hazar Şadoğlu avait tué ses deux parents. Alors qu’il n’était qu’un enfant, elle lui a répété sans cesse qu’un jour ils devront venger Dilşah et Mehmet (les parents de Miran) en faisant du mal à la famille Şadoğlu et en prenant leur honneur. 27 ans après, ils reviennent donc avec un seul but : prendre enfin leur vengeance ! Miran va donc se rapprocher discrètement de la famille Şadoğlu pour gagner leur confiance. Ensuite, il va se marier (pour de faux) avec Reyyan puis faire honte à la famille Şadoğlu. Seulement, tout n’est pas si simple puisque Miran va rapidement tomber sous le charme de Reyyan, de sa façon d’être, de son caractère… et va se perdre entre sa vengeance et ses sentiments. De plus, on apprends que Azize mais aussi les Şadoğlu cachent de nombreux secrets à leur propre famille. Mais où est réellement la vérité ? Qui a tué les parents de Miran ? Pourquoi Azize semble autant en vouloir au Şadoğlu ? Que s’est-il réellement passé il y a maintenant plusieurs années pour les Şadoğlu et les Aslanbey ? Miran et Reyyan vont-ils finir par se faire confiance et avancer ? Beaucoup de questions qui ne seront pas élucidés tout de suite, vous vous en doutez haha !

Cette série est donc basée sur une histoire de vengeance mais aussi d’amour. Miran et Reyyan vont tomber amoureux au milieu de toute cette mascarade et vont devoir se pardonner pour avancer. Mais Reyyan se sent blessée et trahie par celui qu’elle aime mais aussi pour sa propre famille. Comment peut-elle à nouveau voir le soleil alors que tout semble aller mal autour d’elle ?

J’ai beaucoup aimé cette première saison, il se passe énormément de choses, il y a beaucoup d’actions et de rebondissements et finalement même si les épisodes sont longs, on ne s’ennuie pas un seul instant ! C’est hyper dynamique, captivante et addictif. J’avais juste une envie : enchaîner les épisodes ! L’histoire de la vengeance est intéressante et j’ai aimé le fait qu’on avance petit à petit et qu’on en apprenne un peu plus sur cette histoire. On sent rapidement qu’on en a pas fini avec ça et qu’il va encore y avoir de nombreux rebondissements. De plus, des histoires d’amour et d’amitié se forment au milieu de ce chaos, mais surtout entre les deux familles, ce qui n’est évidemment pas au goût de tout le monde et surtout pas des chefs de famille. J’ai beaucoup râlé, était triste, en colère, eu le sourire : finalement je suis passée par beaucoup d’émotions à travers les épisodes. Je reconnais que j’ai un peu engueulé ce cher Miran et peut-être un peu beaucoup Azize… mais bon, vous me comprendrez si vous regardez haha !

J’aime énormément la relation entre Miran et Reyyan car elle montre que l’amour peut-être plus fort que tout. Plus fort que la haine, que la vengeance… mais surtout qu’il faut apprendre à pardonner, à écouter et à comprendre l’autre. À voir si ça reste vrai dans les autres saisons… mais pour le moment je suis leur fan n°1 !

Aussi, j’ai une fois de plus découvert de nombreux acteurs / actrices et je continuerai à les suivre dans d’autres projets. Ebru Şahin (Reyyan) est une très bonne actrice que j’ai adoré suivre, et il en ai de même pour d’autres. D’ailleurs, vu le rôle qu’elle a, je dois dire que j’ai aussi vraiment apprécié le jeu d’actrice de Ayda Aksel (Azize) parce que clairement, elle doit jouer ici une femme froide, mystérieux, manipulatrice, complexe et plutôt détestable, ce qui n’est pas un rôle évident.

Est-ce que je vous recommande cette série ? ABSOLUMENT ! A 100% ! Si vous aimez les séries dramatiques et romantiques, celle-ci est pour vous ! Moi, j’attaque la suite TOUT DE SUUUIIIITE !

La note de Julie :

16/20

Où regarder cette série :

Sur YOUTUBE – chaîne Hercai – (en turque)
Sur YOUTUBE (traduit dans plusieurs langues)
Sur ELISASADDICTIONS (traduit en français)

Et pour finir, un peu de musique :

Une réflexion sur “Critique de série : Hercai, Saison 1.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s