Chronique : Axiomes du Grand-Âge – Vol.1 : Le vieil âge & Vol.2 : L’homme banian, Louis Bachoud.

Résumé Vol.1 – Le vieil âge :

Qu’est-ce que vivre vieux ?

Trois femmes frappent à la porte du domaine d’un homme veuf, octogénaire, amoureux de la vie. Chacune renvoie aux forces de l’existence : l’amour, le rapport à l’Autre, l’argent et la maladie.

Il abandonnera son domaine et son passé pour se retrouver au seuil de sa dernière demeure.

Louis Bachoud, dans un texte captivant, qui se présente sous la forme d’un conte allégorique, espère que les hommes s’ouvrent à l’intensité de la vie, ordonnée vers une fin qui lui donne profondeur et sens.

Résumé Vol.2 – L’homme Banian :

Un vieil homme malade, sachant sa mort proche, décide de quitter le monde occidental pour tenter de retrouver l’harmonie du vivant.

A Madagascar, il rejoint les dernières tribus  de chasseurs-cueilleurs qui l’accueillent en ancêtre. Dans un bouleversant chant de vitalité, il fait corps  avec l’arbre sacré des hindous, le banian, grâce au don duquel il persévère dans son être.

L’avis de Emy : 

Dans le Vol. 1 – Le vieil âge, on y rencontre un homme qui a perdu sa femme, qui a été malade, qui aime la vie. Cet homme va faire la rencontre de trois femmes. Aussi différentes soient elles, elles se ressemblent aussi. J’ai vraiment aimé le personnage de Charles. Il a vécu beaucoup de choses et il a une perception de la vie plutôt intéressante et de l’âge qui passe vraiment instructive. Charles va évoluer au fil de notre lecture. Il est touchant et attachant. J’ai apprécié le suivre.

Les trois femmes que l’on rencontre, sont authentiques et vraies. Trois femmes qui vont amener à leur manière des changement de pensées, des visions, des approches. Elles nous partagent leurs sentiments, leur passé, leur soucis, leur ambition.

C’est à la fois philosophique et pour le moins saisissant. On voit les personnages évoluer, on découvre des manières de penser.

Au cours de ce livre, j’ai beaucoup aimé le fait de nous faire réfléchir nous même sur ce qu’est la vie, ce qu’est mieux vivre, ce qu’est se laisser vivre face à l’univers et se concentrer sur le présent. De nombreux sujets y sont abordés, tel que l’argent, la maladie, l’amour, la vie, la perception que l’on peut avoir chacun sur le monde et les autres. Une approche vraiment très intéressante.

Concernant le Vol.2 – L’homme banian, nous faisons la découverte d’un vieil homme qui est malade et qui est conscient de sa mort prochaine. Ce livre nous emmène dans une quête remplie de questionnements. Je me suis moi-même questionnée de très nombreuses fois, en même temps que le personnage.

Je dirais que c’est un voyage vers une recherche de soi, vers notre véritable nous en oubliant tout ce qui peut nous entourer dans la société actuelle pour se chercher dans un environnement où l’on peut faire corps avec la nature et se poser et mieux penser, faire le point. Chercher l’harmonie.

Ce second volume était une lecture très riche en questions c’est vrai, mais aussi en prise de conscience, en raisonnements et réflexions. J’ai d’ailleurs une préférence pour ce second tome. Nous apprenons aussi des choses concernant Madagascar, sur l’histoire de l’île, sur la culture et les coutumes. C’était très intéressant de découvrir tout ceci. Un second volume fort et bouleversant.

J’ai aimé la manière qu’à Louis Bachoud pour nous emmener vers une vision, des pensées, des réflexions, des questionnements sur la vie, l’âge, la mort. C’est une plume fluide et assez plaisante à lire. C’est agréable, presque poétique par instant. On retrouve aussi des émotions. Je trouve les couvertures inspirantes.

De très beaux récits que je vous conseille pour ce qu’ils transmettent.

Je remercie les éditions Valensin et l’auteur pour l’envoi de ce service presse.

« La main sur le front, je me pose toujours la question : qu’est-ce que le déclin ? Qu’est-ce que la gloire d’une vie ? Qu’est-ce que la décadence ? La pensée en moi vieillit. La seule vraie richesse que je souhaite est de pouvoir pressentir le moment où, de la décadence je passerai à la dégénérescence, et d’avoir alors la force et l’énergie de me dire adieu. Ma vie a-t-elle été heureuse, a-t-elle eu du sens ? Ceci ne veut rien dire. »

4,25/5

Où les trouver :

Amazon (broché) – Vol.1 : Le vieil âge

Amazon (broché) – Vol. 2 : L’homme banian

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s