Chronique : Love You, Forgive Me, Elodie François.

HARLEQUIN FRANCE / COLLECTION &H
Sortie : 07 juillet 2021

Prix ebook : 6,99 €
Pages : 426.

Résumé,

Elle ne l’a jamais oublié, il ne l’a pas du tout reconnue… mais ils vont devoir partager une chambre d’hôtel.

Simon Brunet est nu dans la douche. Simon Brunet, son crush du collège – et accessoirement celui qui se moquait le plus d’elle –, est nu dans la douche de sa chambre d’hôtel. Ivy ne s’en remet pas. Si son regard de braise est toujours aussi perturbant, les tatouages et les muscles ciselés sont nouveaux. Et très dangereux. D’autant que Simon ne l’a pas du tout reconnue ; en même temps, pourquoi se souviendrait-il de la gamine qu’il prenait de haut quinze ans plus tôt ? Au fond, c’est mieux ainsi : elle va pouvoir profiter pleinement de la situation. Alors, quand l’hôtel leur confirme que c’est un problème de surbooking et qu’ils vont devoir partager une suite luxueuse pendant plusieurs jours, Ivy ne peut retenir un sourire : elle a bien l’intention de profiter de ce laps de temps pour tourner la situation à son avantage…

Ce qu’en pense Julie,

Nous découvrons ici le personnage de Ivy, une journaliste de « L’Indépendant » passionnée et douée dans son métier. Elle est courageuse, généreuse et profondément gentille. Même si elle a souffert plus jeune, elle a maintenant grandi et évolué. Certes, le passé reste toujours là, pas loin, mais elle est toujours prête à aider les autres aussi. Elle a un esprit très protecteur et emphatique. À côté d’elle, nous avons le personnage de Simon. C’est un jeune homme, certes beau gosse, mais surtout en apparence sûr de lui, un peu froid et travailleur. Quand on le découvre un peu plus, on se rends compte qu’il utilise surtout une armure pour que personne ne l’approche de trop près et pour ne plus souffrir.

Vous retrouverez dans ce livre de l’amitié, de l’amour, des secrets, des doutes, des mensonges et des personnages forts avec un passé qui impact leur présent.

Je vous avoue que le fait que ça soit écrit à la troisième personne m’a un peu dérangé. De base, ça ne m’embête pas plus que ça mais dans cette histoire, je ne sais pas pourquoi, j’ai eu un peu de mal. En faite, ça m’a un peu donné l’impression de ne pas réellement être dans l’histoire, de la survoler… C’est un point qui m’est propre à moi et je suis sûre qu’il y a pleins d’autres lecteurs que ça ne gênera pas.

Malgré ce bémol, j’ai passé un bon moment avec ce livre. Ça se lit rapidement et facilement mais en même temps l’histoire est complète et avec beaucoup de détails et c’est finalement très agréable. J’ai aussi apprécié les personnages et plus particulièrement celui de Ivy. C’est une jeune femme attachante et touchante à laquelle je me suis identifiée dès les premières pages. Elle a un réel vécu, un passé avec lequel elle doit vivre et j’ai bien aimé suivre son évolution. Le personnage de Simon est aussi intéressant puisqu’il se bat sans cesse contre lui-même, contre ses démons intérieurs. On voit dès le début que c’est un jeune homme courageux et fort qui veut s’en sortir et avancer. C’est impossible de ne pas s’attacher à lui, on a très vite envie de l’aider et de le voir enfin heureux.

Aussi, on a énormément d’émotions et de sentiments divers dans ce livre : on est énervé, triste, touché, on sourit, on rit… notre duo nous offre une belle histoire, un peu complexe, mais surtout très touchante qui donne forcément les larmes aux yeux.

Je vous conseille donc cette magnifique romance bouleversante et adorable ! À part, le fait que ça soit écrit à la troisième personne, je n’ai aucune critique négative à faire. L’autrice a su parfaitement dosé son roman pour nous offrir une lecture dynamique et addictive, parfaite pour se détendre et en même temps pour vivre une histoire d’amour unique et pleine d’émotions.

Ps : Petit plus, on voyage aussi en Italie, ce qui est fort agréable je reconnais !

Service presse avec Harlequin France.

Citations,

« — Quand on laisse une chance aux gens, on peut parfois être surpris, intervint Berg en lui tapant sur l’épaule. Il faudra que tu apprennes un jour à être plus tolérant. »

« (…) Je passais mon temps à faire du sport alors que, la seule chose qui me faisait vibrer, c’était l’écriture. Tout ça, Ivy, ce n’était qu’une façade. Mais je suppose que c’est toujours plus simple de se borner à l’apparence que de chercher à creuser pour découvrir qui sont ceux qu’on a face à soi. »

4,5/5

Où le trouver :
Lien Amazon
Lien Harlequin

Une réflexion sur “Chronique : Love You, Forgive Me, Elodie François.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s