Chronique : L’Adieu à Camille, Guy-Roger Duvert.

279 pages
Date de sortie : 6 juin 2021

Résumé :

Installé depuis deux ans à la PJ de La Rochelle après avoir fui la capitale, le capitaine Gabriel Podilsky gère son deuil aussi bien que possible, ayant préféré s’aider de récentes technologies révolutionnaires là où d’autres se laissent tomber dans la dépression ou dans l’alcoolisme. Enclin aux relations conflictuelles, à la mauvaise foi et à un certain cynisme, ses rapports avec ses collègues se sont vite montrés compliqués, mais ne l’ont pas empêché de gagner une légitimité certaine sur place.

Lorsqu’on l’envoie enquêter sur la mort d’une actrice hollywoodienne venue tourner un long métrage international sur l’Île d’Aix, il n’est pas surpris d’y trouver des histoires de sexe, de drogue, de pouvoir et d’argent. Il l’est déjà beaucoup plus en découvrant que la même technologie dont il profite s’avère possiblement liée au meurtre. Il lui faut vite dénouer l’affaire, car pendant ce temps, les morts s’accumulent.

L’avis de Emy :

Nous partons direction une enquête sur la mort d’une actrice. En plus, d’avoir quelques codes futuristes avec la technologique, nous avons aussi l’univers qu’est le monde du cinéma. Entre rebondissements, enquête, polar, découvertes, technologies, morts suspectes et les facettes cachées du cinéma, nous embarquons pour un roman intéressant et intriguant.

Le Capitaine Gabriel est un personnage avec de la prestance qui sait capter notre attention. Il a vécu des choses qui l’ont amené à être qui il est. C’est un homme avec un caractère fort, une personnalité bien à lui, il est respectable tout en conservant une part de mystère. Un personnage que j’ai trouvé intéressant par la façon dont il a été construit. Il a un sarcasme qui m’a plu.

L’auteur nous plonge dans un polar aux bords de science-fiction. Et oui, la touche technologique est bien présente, tout comme celle de l’humour et j’ai trouvé que ça apportait au roman une dimension encore plus prenante. On est pris dans l’intrigue que l’on suit avec plaisir, entre indices et révélations. On doute, on cherche, on réflechit et on se trompe aha. La plume de Guy-Roger Duvert m’a captivé une fois encore et je l’admire de réussir à créer et écrire des univers aussi surprenants et d’une richesse superbe.

J’espère que vous laisserez une chance à ce roman ainsi qu’à l’auteur qui ne pourra que vous surprendre avec son imagination et ses livres !

Je tiens à dire un grand merci à l’auteur pour ce service presse et pour le renouvellement de sa confiance. (via Simplement Pro).

– Ne crois pas que ce soit pour te faire plaisir, me dit-il, mais je me doute que s’il n’y a plys de café le temps que tu bouges tes fesses jusque l’a-bas, tu vas être insupportable toute la journée.

– La prochaine fois, pense à la confiture.

Oui, je sais, c’est ingrat de ma part. Mais je n’ai jamais prétendu être de bonne foi.

4,5/5

Où le trouver :

Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s