Chronique : Muté malgré lui, Elise Saurel.

SORTIE : 8 novembre 2021
PRIX EBOOK : 3,99 €
PRIX PAPIER :
9,90 €

Résumé,

Une comédie professionnelle et engagée !

Bertrand, cinquantenaire célibataire, parcourt la France de chantier en chantier comme conducteur d’engins. Jusqu’au jour où il se blesse au genou… 

Non seulement il souffre, mais il est mis devant le fait accompli : le DRH lui impose un poste de chargé d’environnement pour raccourcir son arrêt de travail.  Commence pour notre héros une nouvelle vie dans des bureaux d’entreprise : il va devoir se mettre à l’informatique, et surtout promouvoir l’écologie alors qu’il ne s’y est jamais intéressé. Dans cet univers inconnu, sur qui peut-il réellement compter pour garder son job ? Bertrand n’a pas les codes et enchaîne bourde sur bourde mais s’accroche. Et si finalement, la meilleure personne pour croire en lui, c’était encore lui-même, à condition de changer le regard qu’il se porte ?

Ce qu’en pense Julie,

Nous suivons ici le personnage de Bertrand, un célibataire d’environ 50 ans. Un accident va complètement changer sa vie professionnel… mais pas que. On va alors le suivre dans ce nouveau départ, sa découverte d’un nouveau travail et autant dire… qu’il va à la fois nous faire rire mais également nous toucher. J’ai trouvé que c’était hyper facile de s’attacher à lui et je dois dire qu’en terminant ce livre, je me suis réellement dit qu’il allait me manquer. À ses côtés, nous allons alors découvrir aussi quelques autres personnages qui sont importants à l’histoire.

C’est vraiment un livre hyper rafraichissant, sympa mais aussi avec beaucoup d’espoir, de positivité et d’humour. Aussi, il y a des sujets et thèmes importants mais très bien traités, avec justesse, il n’y a aucun jugement, cela fait juste doucement réfléchir le lecteur. Avec mon métier (dans le numérique / informatique), il y a des moments qui m’ont fait « sourire » dans ce livre, je dois l’avouer, mais je n’en dirai pas plus… pour ne pas trop dévoiler l’histoire. C’est tout simplement que ça m’a parlé et m’a fait penser à certaines personnes dont je m’occupe qui pourraient sans aucun doute se reconnaître dans certains passages du livre.

J’ai donc passé un très bon moment avec ce livre, je suis ravie d’avoir eu la chance de le lire mais aussi de découvrir la plume d’Elise Saurel. En plus d’avoir une écriture addictive et prenante, c’est aussi fluide, facile à lire et bien rythmé ! Dès la première page je n’avais plus envie de lâcher ce livre et j’ai finalement lu ce livre quasiment d’une seule traite.

Je lis régulièrement des livres dans ce genre là mais je dois bien avouer que celui ci a un petit quelque chose en plus… Il est donc évident que je vous recommande ce livre à 3000 %, vous ne serez pas déçu et petit bonus non négligeable : vous en ressortirez avec un grand sourire.

*Service presse via Simplement Pro, merci à l’autrice pour l’envoi.

Citation,

« – Te voilà maître zen, maintenant…
– Un peu philosophe… Tu connais Marc Aurèle ? Il s’agit d’un empereur romain. Il a dit quelque chose comme « Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre. »


Bertrand soupire :

— Et donc ?
Si tu ne peux pas faire bouger les gens, apprends à faire avec. Parce que le seul endroit que tu maîtrises vraiment, c’est toi-même. »

4,5/5

Où le trouver :
Lien Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s