Chronique : L’Or et le Fer, tome 2 : Décadence, Gwladys Viscardi.

Auto-édition
386 pages
Sortie : 4 juin 2022

Résumé :

La liberté ne se demande pas, elle s’obtient.

Alors que Eva et Emma, toujours forcées de fuir, tentent de survivre au sein d’un royaume où les dissensions entre humains et fées risquent à tout moment d’éclater, leur tâche pourrait bien se révéler plus difficile que prévu. À la menace des soldats de Rawdon lancés à leur poursuite, s’ajoute celle, plus inquiétante encore, des sbires de la reine Mabel. La survenue de nouveaux alliés peut-elle éviter le pire ?

De voyages en sacrifices, en quête de liberté et sous l’ombre d’une guerre imminente, elles découvriront qu’il existe peut-être des recours qu’elles n’avaient envisagés.

Et si l’union pouvait tout renverser ?

L’avis de Emy :

J’étais contente de retrouver les personnages, l’univers et le style de Gwladys Viscardi. 

Les personnages ne sont plus comme on les a connu, chacun a évolué ! J’ai vraiment aimé voir qu’ils n’étaient plus pareil, j’ai eu l’impression de les redécouvrir. Certains m’ont fait de la peine, d’autres m’ont touché. Concernant, Eva et Emma, j’ai aimé les suivre une fois de plus. Elles vont affronter bien des choses, se retrouver face à des obstacles, mais le lien entre elles est fort et beau. Je les ai adoré tout comme pour le premier ! N’oublions pas la reine Mabel ou encore Rawdon qui n’ont pas fini de nous surprendre durant la lecture.

Ce n’est pas de tout repos car il y a des différents entre les Humains et les Fées qui font planer une menace. Manigances, complots, tout est présent pour divertir, animer et nous faire réfléchir aussi. L’intrigue est très plaisante à suivre. Une quête pour la liberté. Des rebondissements dynamisent le récit. C’est parfois surprenant, mystérieux, magique, intrigant. Il y a de l’action, des conflits, des révélations, des secrets, du suspense qui nous tient en haleine et qui nous donne envie d’en découvrir toujours plus. Nos ennemis ne sont pas toujours ceux que l’on croit.

La plume nous entraîne dans un univers très intéressant et aussi prenant, comme pour l’intrigue. Une écriture fluide et toujours aussi belle qui nous fait bien ressentir l’ambiance et les émotions. Comme dans le tome précédent, il y a des idées qui nous sont transmis, des valeurs. L’univers est riche, change du premier avec l’environnement mais est tout aussi prenant et curieux à découvrir.

J’ai passé un bon moment avec Eva et Emma ! Un bon second tome à lire !

Je remercie l’auteure pour l’envoi de ce service presse et pour sa confiance. (Simplement Pro)

Citation :

Le conflit avait cessé comme s’achève un caprice ; l’alliance de peuples humains ne pouvait obtenir par la force brute ce qu’elle recherchait et des mots comme « diplomatie » étaient apparus, accompagnés d’autres termes tels que « trêve » et « accords ». L’envie avait été refrénée, et l’or des fées, sinon leur magie, avait été obtenu par les moyens détournés de la pression et du chantage, le tout déguisé, enrobé, sous un paternalisme qui ne trompait personne. Le peuple fée, fragmenté et surpassé en nombre par ses opposants ne pouvait que céder à l’attrait de la paix, aussi friable, aussi factice soit-elle ; Rawdon, dans toute son inconscience d’emprunter les traces de son père, comptait lui aussi sur cette nécessité pour parvenir à ses fins. Ces dernières n’étaient-elles pas, somme toute, parfaitement raisonnables ? Presque une main tendue. Presque.

4,5/5

Où le trouver :

Amazon

Une réflexion sur “Chronique : L’Or et le Fer, tome 2 : Décadence, Gwladys Viscardi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s