Chronique : Les petites histoires de Mathilde – Sur les sentiers de l’invisible, Stéphanie Topoliantz.

Stories by Fyctia
Sortie : 26 août 2022

Résumé :

Entrons dans l’univers étrange de Mathilde où l’incroyable s’insinue dans le quotidien. Depuis sa plus tendre enfance, Mathilde voit ce que personne d’autre ne voit. Mais que sont ces apparitions ? Des hallucinations, comme le laisse penser son suivi psychiatrique de longue date, ou un don extraordinaire dont elle ne sait que faire ? Dans le doute, elle se tait et subit l’inexplicable, plongée dans la terreur.
À l’approche de la quarantaine, Mathilde reste en quête de vérité sur ce qu’elle vit. En nous entraînant dans ses récits, elle nous invite à franchir les portes du réel. Mais, ce chemin mènera-t-il à une réponse salutaire ?

L’avis de Emy :

Mathilde, depuis toute petite, a des visions. Elle voit des choses que les autres ne voient pas. Est-elle folle ? Qui peut juger une personne comme normale après tout ? Mathilde communique avec des personnes disparues depuis longtemps, qui sont égarées dans l’invisible. Suivie par un psychiatre depuis toujours mais à l’approche de la quarantaine, Mathilde souhaite comprendre cela. Est-ce un don ? Alors qu’elle a vécu des expériences et des visions éprouvantes et angoissantes.

Ce récit est écrit avec sensibilité, douceur aussi j’ai envie de dire et réalisme. L’auteure nous fait découvrir Mathilde, un personnage qui va apprendre d’elle-même, apprendre de cette particularité qui lui donne des visions. Elle veut connaître la vérité. Ce n’est pas simple pour Mathilde de vivre avec un tel don dans une société où le rationnel est bien présent, où la différence amène des jugements.

Au fil de la lecture, on ressent un lâcher-prise venant de Mathilde. Peu à peu, elle s’ouvre, accepte tout d’elle et ses émotions. Pour à la fin, ne faire plus qu’un avec soi et être soi tout en harmonie. Mathilde est un personnage attachant et touchant.

L’auteure a une plume très jolie à lire et fluide. Elle nous emmène dans cette aventure aux côtés de Mathilde et ses petites histoires. Un récit où l’acceptation de soi, le lâcher-prise et une certaine liberté ressort. C’est un récit qui nous amène, en tant que lecteur, à se poser des questions, à vouloir lâcher prise et s’accepter pleinement, au niveau de soi et des émotions. C’est prenant, saisissant et sensible !

J’ai aimé cette lecture, suivre Mathilde dans cette quête de soi, dans ses petites histoires qui sont, parfois éprouvantes, mais qui ont un sens. Laissez-vous aller avec Mathilde vers ce que cache l’invisible.

Partenariat avec les éditions l’Alchimiste que je remercie.

Citation :

« Une voix résonne encore quelques instants en moi : En toi va la vie, et par toi passe la mort. Ne renie pas ton don. Il te portera à la fleur de compassion qui est ton destin.  »

« — Comment peux-tu aider les tiens à rejoindre l’autre monde si tu pleures la disparition de ceux que tu ne connais pas ? Comment peux-tu aider ceux que tu ne connais pas à traverser de l’autre côté si tu pleures la perte de ceux que tu connais ? As-tu réfléchi à ta propre mort ? Souhaites-tu être une morte tourmentée par le regret, incapable de trouver le chemin qui permet de grandir, ou bien une morte qui abandonne sa vie terrestre sans se retourner et heureuse de découvrir ce qui l’attend dans l’autre monde ? »

4,5/5

Où le trouver :

Amazon

Une réflexion sur “Chronique : Les petites histoires de Mathilde – Sur les sentiers de l’invisible, Stéphanie Topoliantz.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s