Chronique : La fin, Renaud Baroin.

Auto-édition
66 pages

Résumé :

« La fin » raconte la dernière minute de vie du dernier homme sur terre. Ce dernier souffle est raconté de façon antéchronologique. Le narrateur, sans nom, sans prénom, il explique que suite à un accident écologique, il est le dernier être vivant sur terre.
La flore révoltée a propagé une brume toxique qui a tué tous les êtres vivants sauf lui et ses parents qui fuient alors sur les hauteurs. Ainsi condamnés à errer dans une montagne sur laquelle ils ont trouvé refuge, les parents du narrateur ne vont pas survivre. Il va ainsi devenir le Robinson de l’humanité.

Fort de sa solitude face à la terre et à l’univers, il se questionne alors sur le sens de sa nouvelle vie et sur la vie des hommes et comment ils en sont arrivés là.

Est-il au paradis, est-il en enfer ou au purgatoire ?

Le nocher des enfers lui fera-t-il faire son dernier voyage ?

L’avis de Emy :

Une lecture qui ne peut que nous questionner en tant que lecteur et qu’être humain surtout. C’est impossible de ne pas s’interroger car au fond ce récit est possible, au fond ça pourrait être réaliste et c’est ce qui rend ça un peu effrayant.

Nous allons suivre un homme mais pas n’importe lequel : le dernier homme sur terre, le seul survivant. Ce court récit nous offre une vision pour le moins curieuse et intéressante. J’ai aimé découvrir cette lecture car même si elle est courte, nous sommes directement pris dans l’univers de l’auteur.

La nature a repris le dessus, provoquant des catastrophes. L’humain a fait des erreurs et en a payer le prix. Ça nous amène à réfléchir à ce qu’il peut se passer pour certaines choses dans notre société sur la planète. Même si ça reste une fiction, ça reste aussi un roman d’anticipation. Seul sur terre, ce dernier homme met en avant des questions existentielles qui sont percutantes.

La plume est fluide, entraînante et nous immerge rapidement. C’est prenant, intrigant et mystérieux en quelque sorte. J’ai même envie de dire que ça a un côté poétique car quand on pense au dernier homme sur terre on peut se dire que c’est tragique, que c’est très triste, mais je n’ai pas ressenti cela, c’était posé, envoûtant et réfléchi. Je regrette qu’il n’y ait pas eu plus de pages haha.

Je vous conseille ce livre car c’est un livre à lire !!

Je remercie l’auteur pour l’envoi de ce service presse et pour sa confiance.

Citation :

« Les hommes sont fous par nature, toutes les espèces sur terre s’équilibrent une à une mais il est le seul à être en déséquilibre constant. Il doit avancer ou mourir. »

4,5/5

Où le trouver :

Amazon

Fnac

2 réflexions sur “Chronique : La fin, Renaud Baroin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s