Chronique : Maemorya_Les harpes de vie_Tome 1_L’initiation, Chris-Mary Day.

Auto-édition
Sortie : 4 septembre 2022

Résumé :

Quelque part dans la Contrée, 1026 aachanaé après la Grande Désolation. Dans une époque où savoirs ancestraux et technologies de l’ère des fous cohabitent, une femme vient d’être initiée malgré elle à l’ancienne magie de Terria. Tandis que le monde qu’elle connaissait s’effondre autour d’elle, que les habitants succombent par familles entières à un fléau incurable, sa propre existence vole en éclat. Au sein du pouvoir, une lutte fratricide s’engage entre les daktardjadus, gardiens de Terria, grands conseillés des Siors, et les maîtres de l’ordre qui prônent le retour à un monde de terreur sous prétexte d’instaurer la paix. Violences, rituels obscurantistes et famines se multiplient, tandis que sa vie prend une voie totalement inattendue après la rencontre d’une jeune fille de mauvaise vie. L’ombre est sur ses traces et se rapproche.
Une seule « étincelle » pour tout changer… Son seul recours, se former afin de tenter de mettre un terme au déclin de l’humanité. Mais acceptera-t-elle ce destin qui lui demande de sacrifier sa vie et les siens pour devenir la DERNIÈRE DES LUMIÈRES ?

L’avis de Emy :

Embarquons dans la Contrée, en 1026 après la Grande Désolation où le monde s’effondre peu à peu avec un fléau incurable mais aussi une lutte de pouvoir entre les daktardjadus et les maîtres de l’ordre. Eloïne se trouve au milieu et ne va avoir d’autre choix que de poursuivre ce que le destin a prévu pour elle.

L’héroïne est un personnage qui m’a donné une drôle d’impression au début. Plus j’avançais et plus, j’étais mitigée vis à vis d’Eloïne. C’est une femme qui va se retrouver à devoir suivre ce que le destin a prévu pour elle. Son personnage est généreux, brave et courageux. Elle ressent des doutes, elle a des peurs. C’est une héroïne qui n’est pas parfaite, qui possède des défauts et des qualités, ce qui est un bon point selon moi car une héroïne parfaite n’existe pas. Malheureusement, je n’ai pas réussi à m’attacher à elle, ce qui est un ressentis personnel.

Il y a de nombreux autres personnages qui sont intéressants à suivre. Certains moins agréables que d’autres mais qui peuvent être tout aussi intrigants haha. J’ai aimé en rencontrer certains, je me suis même attachée à certains et j’espère en apprendre plus sur eux par la suite. Pour le moment, j’ai trouvé qu’ils manquaient de profondeur mais nous sommes dans un premier tome et tout ne peut pas être dit ici.

L’univers dans lequel nous emmène l’auteure est tout à fait intéressant et sympathique à découvrir. C’est un univers mêlant fantasy et science fiction avec des conflits, des querelles, des retournements de situation, de la violence, des quêtes. Il y a un côté magique, technologique et spirituel qui apporte un petit quelque chose à ce monde. L’univers est plutôt prometteur et j’espère en découvrir encore plus durant le second tome car je suis certaine qu’il nous réserve bien des surprises que ce soit au niveau des daktardjadu ou les maîtres de l’ordre qui veulent le pouvoir. C’est un récit où l’on parle d’humanité aussi. Nous avons une lutte opposant ombre et lumière, ce qui m’a assez plu, ainsi que le contraste entre la technologie et les savoirs ancestraux.

La plume de l’auteure est une plume fluide à lire ! Une fois que l’on s’habitue aux termes qu’elle utilise qui sont propres à son univers, ça devient plus simple pour nous en tant que lecteurs. Il y a un glossaire pour nous aider à la fin, ce qui est pratique car j’ai dû m’y reporter quelques fois car je me sentais un peu perdue.

Je me laisserai tenter par le second tome parce que je suis curieuse de connaître la suite des aventures d’Eloïne. C’est donc un premier tome qui joue son rôle et qui pose la base de l’univers, des personnages et de l’intrigue ! Si vous aimez les univers fantasy/science-fiction avec une plume à la fois fluide et originale, cette lecture est faite pour vous.

Je remercie l’auteure pour l’envoi de ce service presse.

Citation :

« Les maîtres de l’ordre avaient peut-être raison après tout. Jamais un daktardjadu n’avait trahi son frère, jamais. Ce qu’il se passait n’était-il pas la preuve de leur dégénérescence ? Ainsi était-il peut-être temps qu’ils laissent la place à autre chose. Chaque chose a son utilité en une période donnée, mais rien ni personne n’est immuable ni irremplaçable. La vérité n’est pas une. C’est la course de la vie. Ce qui était hier, ne sera pas forcément demain.« 

3,25/5

Où le trouver :

Amazon

Une réflexion sur “Chronique : Maemorya_Les harpes de vie_Tome 1_L’initiation, Chris-Mary Day.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s