Chronique : Songes et cauchemars : Secondes perceptions, Judas Ménor.

Résumé :

Récit chapitré en 13 nouvelles se déroulant dans le même univers et dont certains personnages sont récurrents.

Tandis que les lupins se préparent à défendre farouchement leur planète contre une mystérieuse invasion de créatures sauvages ayant perdu tout lien avec la vraie nature des choses, le Savant Magister Khéodryl Pygmalion s’apprête à parachever la plus grande oeuvre d’une vie entière au service de l’Imperium Souverain.

Le Grand Eubage Pyltryam continue inlassablement d’archiver les perceptions sur des feuillets et des livres qui iront enrichir les immenses bibliothèques du Moment Saint, Kimiko la Bienheureuse se complaît finalement dans la vie qu’elle sait avoir toujours mérité, Indra parcourt maladroitement la lande bretonne et en arrive malgré lui à trouver bien plus qu’il ne cherchait, le Second Primat Kel’Hoff maudit l’ensemble du peuple Arlakaï une dernière fois en provoquant la toute première chute de l’Humanité, et Samir se débat avec une confusion étonnamment futile dans l’écriture douloureuse du dernier chapitre de son livre.

Et Christelle, détruisant la Réalité avec entrain, et Emilien, maudissant la Réalité avec amertume, perdus au milieu de tant de haines et de réflexions, de tant de rancœurs et de légèretés, tous deux prisonniers d’un tourbillon de désarroi qui les pousse inéluctablement l’un vers l’autre pour une confrontation qui contribuera à les dépouiller de tous leurs espoirs et de toutes leurs peurs.

Ainsi s’écrivent les songes de l’Humanité, les cauchemars des Arlakaï, et la négation totale de toutes choses au profit d’un implacable chaos destructeur.

L’avis de Emy :

Un second tome qui suit la lignée du premier ! On retrouve des personnages que nous avons croisé et découvert dans le premier tome, mais on en découvre aussi des nouveaux.

Nous sommes surpris par moment. Tout comme dans le premier livre, nous avons cette ambiance sombre, obscure, sanglante et mystérieuse. C’est oppressant. On ressent l’horreur, les émotions dans leur ensemble, cette angoisse pesante ou encore cette confusion.

Les nouvelles ont toujours un lien entre elles. On en sait plus un peu plus à chaque page. On découvre. On se questionne. On réfléchit. J’ai passé un bon moment avec Secondes Perceptions. J’adore ce côté sombre et horrifique ! C’est tout ce côté étrange et oppressant qui font le charme de ce roman.

La plume est précise et prenante tout en étant fluide. Il y a toujours cette complexité comme dans le premier. Le récit est bien construit, tout est bien pensé et l’on s’immerge très bien dans les différentes nouvelles. L’univers est appréciable et je trouve qu’il est même fascinant. C’est un auteur que je relirai avec plaisir pour la beauté de sa plume.

J’ai aimé découvrir ce second tome et ces nouvelles entre réalité et fiction. Je ne peux que vous conseiller ce recueil qui est tout à fait plaisant à lire et prenant ! Et je ne peux aussi que vous conseiller de lire le premier qui pourra mieux vous éclairer sur certains points et suivre ainsi la chronologie.

Je remercie beaucoup l’auteur ainsi que les éditions de La Musaraigne Dorée pour l’envoi de ce service presse.

Citation :

« – L’existence en elle-même n’a plus le moindre sens, tout n’est que folie et stupidité, tout n’est qu’appétit et haine, mais nous ne deviendrons pas les outils de ta haine. Seulement les instruments de la destruction des Justes. A jamais. »

4/5

Où le trouver :

Amazon

CHRONIQUE : SONGES ET CAUCHEMARS : PREMIÈRES PERCEPTIONS, JUDAS MÉNOR.

Une réflexion sur “Chronique : Songes et cauchemars : Secondes perceptions, Judas Ménor.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s