Chronique : Seul et Myo, Jean-Yves Pajaud.

Résumé,

La vie de Christophe se partage, au bord d’une rivière, entre une vieille auberge du XVIe siècle qu’il retape et un couple d’ânes, Seul et Myo. À cause d’un orage d’été, il héberge pour la nuit Valérie et ses trois enfants, en randonnée à vélo. Ils ne repartiront pas. Au fil de cette cohabitation de hasard, les douloureux secrets et les blessures des uns et des autres vont émerger. Les épreuves révéleront leurs fragilités respectives sur fond de solitude, de générosité et d’affection naissante. Mais le pire reste à venir…

Ce qu’en pense Julie,

Nous découvrons ici le personnage de Christophe, un homme qui vit au bord d’une rivière, en plein travaux dans une auberge et de manière assez solitaire avec seulement Seul et Myo à ses côtés. C’est un homme généreux, simple, gentil, protecteur et travailleur. Il est touchant dans sa manière d’être et de voir les choses. Mais une chose est sûre, sa vie ne sera plus jamais la même après le passage de Valérie et ses trois enfants : Alexandre, Marie et Alexis. Tout va changer, pour eux, comme pour lui. Seul et Myo seront aussi là pour les accompagner et les aider dans leur vie respective et leur évolution. Ils vont passer par des moments de joie, de doutes, d’entraide, de réflexions et ça va être un peu les montagnes russes émotionnelles pour nos personnages.

Dès les premières pages, l’auteur a su me transporter et m’amener avec lui dans son histoire. Vraiment, j’ai été surprise par ce livre et par la tournure des événements. C’est une histoire simple, facile à lire et plutôt basique mais avec des sujets de fond intéressants et importants qui ne peuvent que nous toucher et nous faire ressentir de la compassion ou de l’empathie.

Même si l’histoire en elle-même est plutôt douce et tranquille, il va y avoir quelques petits rebondissements au fil du livre qui apporte beaucoup d’émotions et d’authenticité. J’ai vraiment apprécié ma lecture car ça se lit bien, les thèmes sont assez forts, les personnages plutôt attachants. Peut-être qu’il manque un tout petit peu de profondeur vers la fin du livre et finalement j’avoue que j’aurai aimé quelques pages en plus avec un peu plus de développement dans cette partie. Malgré ce petit bémol, je n’ai rien d’autre à « signaler » puisque tout le reste m’a plu.

Je suis ravie d’avoir eu l’occasion de découvrir Jean-Yves Paujaud avec ce roman et je relirai pourquoi pas l’auteur s’il sort d’autres livres. Celui ci fût une belle découverte et je ne peux que vous le recommander si le genre vous intéresse. Il est assez court et fluide à lire donc idéal également pour une lecture assez rapide.

*Service presse via Simplement Pro.

Citation,

« — Puissiez-vous avoir raison ! J’admire votre calme, Christophe… j’espère que votre logique est la bonne. On fait quoi en attendant ?
— Vous, rien… À moins que vous vouliez saillonner les routes, du coin, à tout hasard. Moi, je vais faire le parcours inverse des filles, à vélo, avec Alexandre. »

4/5

Où le trouver :
Lien Kobo
Lien Fnac

2 réflexions sur “Chronique : Seul et Myo, Jean-Yves Pajaud.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s