Chronique n°450 : You make me so bad, Jay Crownover.

Harlequin France / Collection &H
Sortie : 2 mai 2019

Résumé,

Il est celui qui lui a brisé le cœur.
Lorsqu’elle a quitté The Point, Karsen s’est promis d’oublier ses rues malfamées et dangereuses, qu’elle pensait siennes. Elle s’est surtout promis d’effacer de son cœur Noah, un homme aussi violent et imprévisible que cette ville. Celui à qui elle a offert son cœur… et qui l’a broyé de la plus horrible des façons. 
Elle est celle qu’il s’est interdit d’aimer. 
Depuis le départ de Karsen, Noah fuit l’absence de celle qui le hante nuit et jour dans la violence et l’adrénaline. Il sait qu’il a eu raison de la faire partir : dans la vraie vie, la Belle ne doit pas être avec la Bête, au risque de se faire dévorer. Pourtant, quand il apprend que Karsen est en danger, il n’hésite pas une seconde et part la rejoindre. Même s’il sait que leurs retrouvailles seront une douce torture. 

Ce qu’en pense Julie,

J’ai toujours adoré l’univers de The Point et je dois dire que cette histoire est probablement celle que j’attendais le plus depuis le début de la saga BAD.
Le personnage de Noah Booker m’a rendu curieuse dès qu’on a pu l’apercevoir dans un précédent tome. Il a se côté dangereux, sombre, mystérieux, réfléchi mais aussi très protecteur. Karsen, quant à elle, est une femme forte, bien plus forte et courageuse même que ce que son entourage pense. Au fil des années elle est devenue plus femme et plus sûre d’elle mais malgré tout elle garde sa joie de vivre, sa douceur et son optimisme qu’elle avait déjà plus jeune, avant de quitter The Point.

L’histoire de Noah et Karsen est particulière et complexe. On le sait tous, ils s’aiment depuis toujours et ne peuvent pas s’oublier. Mais les risques, les dangers et les secrets sont de vraies barrières qui n’aident pas à la construction d’un couple. Booker a une histoire passée difficile qui l’a marqué (au sens propre et figuré) à vie. La seule chose qu’il a toujours voulu c’est Karsen sauf qu’avec tout le sang qu’il a sur les mains et le duo Race / Brysen qui se met depuis toujours entre eux, il va devoir se battre contre lui et contre eux pour espérer évoluer avec Karsen à ses côtés alors que ça fait 4 ans qu’il ne l’a pas vu.

C’est donc une histoire vraiment touchante que l’on retrouve ici avec des personnages qui veulent enfin pouvoir s’aimer peu importe les risques. Le temps passe mais l’amour reste… Par rapport aux livres précédents je trouve qu’il y a légèrement moins de rebondissements et d’actions mais le livre reste tout de même très addictif et captivant. À travers ce roman (et même ceux d’avant) on ressent l’amour que porte Jay Crownover pour ses personnages. L’écriture est vraiment très juste, belle parfois et sombre d’autres fois mais toujours sincère. Ce tome clôture donc merveilleusement bien cette saga que j’ai adoré suivre et que je relirai avec plaisir dans quelques années !

Pour les fans de The Point, de l’univers de Jay Crownover ou de romance un peu sombre mais avec de l’espoir, ce livre est parfait pour vous !

Citation :
« — Je t’ai dit que je te suivrais partout. Je te fais confiance pour ouvrir le chemin.
Parce qu’il m’aimait… et qu’il me respectait… et qu’il me faisait confiance pour décider de la voie à emprunter, même si elle n’était pas clairement définie.
— Je te promets de ne jamais t’égarer, Noah. »

4,5/5

Où le trouver :
Lien Fnac
Lien Harlequin

Une réflexion sur “Chronique n°450 : You make me so bad, Jay Crownover.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s