Parlons auteur(e)s : Jay Crownover.

Hello ! On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau rendez-vous livresque que vous pourrez retrouver sur notre blog LE VENDREDI ! Nous allons vous parler d’auteur(e) que nous lisons, que nous aimons et dont nous avons juste envie de vous présenter.

Après vous avez déjà présenté Colleen HooverVictor Dixen et Thania Odyne pour les deux articles précédents, Julie a décidé de vous parler aujourd’hui de… : Jay Crownover. N’hésitez pas à nous dire si vous lisez cette auteure, si vous avez aimé ses livres ou non, votre livre favoris, ceux dans votre PAL…


J’ai découvert Jay Crownover avec sa saga BAD et plus particulièrement le tome 1. (Juste parce que c’est plus sympa de lire les tomes d’une saga dans l’ordre haha) J’ai adoré ce premier tome que j’ai trouvé addictif, prenant et hyper méga captivant ! Je me suis donc empressée d’acheter le second dès qu’il est arrivé en France et j’ai continué jusqu’au dernier tome. J’ai aimé chaque personnage de cette saga, les trois premiers tomes seront à jamais dans mon coeur, mais le tome 4 et 5 ont été de véritable coup de coeur !

Résumé, « BAD » tome 1 (amour interdit) :

l s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé. Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax. 

Même si il se passe des choses pas facile dans cette saga, qu’il y a des moments difficiles, que c’est un univers assez sombre, les personnages sont tous très intéressants et tellement attachants ! Ils ont tous un passé, une histoire qui mérite d’être écoutée… Cette saga restera une de mes sagas favorites en romance pour un bon moment, peut-être même pour toujours, qui sait ? En tout cas, je la relirai entièrement avec plaisir. J’ai déjà eu l’occasion de faire une relecture du tome 1 et 2 et ça a été un vrai bonheur de retrouver mes petits chouchous. Alors quand Jay a annoncé « you make me so bad » vous pouvez imaginer ma joie de retourner dans l’univers de the point et de découvrir une nouvelle histoire. J’étais très curieuse de découvrir Noah et Karsen d’un peu plus près, de vivre quelques moments avec eux et de voir ce que l’avenir leur réservait… autant dire que je n’ai pas été déçu. Même si ça n’a pas été un coup de coeur, j’ai beaucoup aimé et je ne peux que recommander ce roman surtout si vous aimez l’univers de Jay.

Résumé « you make me so bad » :

Il est celui qui lui a brisé le cœur. Lorsqu’elle a quitté The Point, Karsen s’est promis d’oublier ses rues malfamées et dangereuses, qu’elle pensait siennes. Elle s’est surtout promis d’effacer de son cœur Noah, un homme aussi violent et imprévisible que cette ville. Celui à qui elle a offert son cœur… et qui l’a broyé de la plus horrible des façons. Elle est celle qu’il s’est interdit d’aimer.  Depuis le départ de Karsen, Noah fuit l’absence de celle qui le hante nuit et jour dans la violence et l’adrénaline. Il sait qu’il a eu raison de la faire partir : dans la vraie vie, la Belle ne doit pas être avec la Bête, au risque de se faire dévorer. Pourtant, quand il apprend que Karsen est en danger, il n’hésite pas une seconde et part la rejoindre. Même s’il sait que leurs retrouvailles seront une douce torture. 

Puis, nous avons pu découvrir « en chute libre » qui se passe aussi autour de The Point et je dois dire que malgré le nombre de livres… je ne me lasse toujours pas de cet univers. Pour ce livre, c’est peut-être celui que j’ai le moins aimé de tous ses livres, cependant rien de grave non plus, c’est une lecture vraiment sympathique, touchante, rapide et facile à lire, que je suis tout de même ravie d’avoir lu. Mais je dirai qu’il était un poil moins dynamique et passionnant que les précédents.

Entre temps, Jay a sorti sa saga emblématique : MARKED MEN que beaucoup de lecteurs ont pu découvrir. Est-ce que j’ai aimé ? OUI ! Évidemment… Il y a tout ce qu’il faut pour passer un bon moment. On retrouve des personnages bien travaillés auquel on peut soit d’identifier soit ressentir de l’empathie ou de la sympathie, des duos explosifs, complexes mais courageux, de l’action, quelques rebondissements et de l’amouuuur ! Même si j’ai eu une préférence pour certains tomes et certains personnages, je trouve que ce sont tous de très belles histoires d’amour qui peuvent donner de l’espoir et qui m’ont personnellement touché en plein coeur. Je reconnais que j’ai eu un petit coup de coeur pour les personnages de Rowdy et Nash ainsi que pour leurs histoires… et m’ont duo favoris restera celui Rule et Shaw. Dans tous les cas, c’est aussi une saga que je pourrais facilement relire à l’occasion. Même si elle ne dépasse pas BAD, pour moi, elle reste néanmoins une saga que j’ai adoré découvrir. L’univers est intéressant, on ne s’ennuie pas, on a des personnages fortes et avec de belles personnalités, il y a des histoires complexes avec des sujets importants qui peuvent tous nous toucher. Je pense donc que même si ce sont des romances, il faut aussi savoir regarder au dessus de ça et voir que Jay Crownover, nous raconte des histoires qui vont bien au delà de « simples romances ».

Vous l’aurez donc compris Jay fait partie de mes autrices favorites et dont je ne pourrais pas m’empêcher de lire toutes ses sorties. En cas de panne de lecture, si je ne me sens pas très bien ou si je ne sais pas trop quoi lire : je me tourne vers ses livres. Ils me permettent toujours de me détendre, d’oublier le quotidien et de partir quelques heures dans un autre univers, à l’aventure…

J’ai donc par la suite aussi lu CLASH qui est une sorte de spin-off de Marked Men et je dois dire que cette saga est encore meilleure que marked men d’après moi ! J’ai d’ailleurs eu un réel coup de coeur pour le tome 4 avec Poppy et Wheeler, des personnages qui se reconstruisent doucement, qui essaient d’aller de l’avant, qui vont apprendre à s’aimer et qui s’entraident au quotidien… Le tome 3 est peut-être celui avec lequel j’ai le moins accroché même si qu’on s’entende bien, je n’ai pas détesté, il était bien, mais un peu moins marquant et prenant que les autres tomes. Pour les tomes 1 et 2, j’ai adoré le choix des personnages et l’histoire que Jay a réussi à en tirer. Je les ai même déjà relu une ou deux fois pour avoir le plaisir de les retrouver.

Résumé « Clash tome 4 : passion irrésistible » :

Deux cœurs brisés. Un désir irrépressible.
Se faire discrète, presque invisible, se tenir à distance, toujours sur ses gardes… Voilà ce qu’est devenue la vie de Poppy depuis qu’elle a été trahie par l’homme qui avait juré de l’aimer et de la protéger. Alors quand Hudson Wheeler, avec ses airs de bad boy et son charisme fou, surgit dans sa vie, elle ne peut s’empêcher d’être méfiante et… excitée ? Oui, pour la première fois depuis des années, elle se sent irrésistiblement attirée. Et, face à cet homme qui ne semble plus voir qu’elle, elle sait qu’elle a un choix à faire : mettre à nouveau son cœur en danger, ou disparaître…

Pour finir, j’ai commencé la saga WILD MEN, j’ai beaucoup aimé le tome 1 et j’ai toujours le tome 2 et 3 dans ma PAL mais je n’ai pas encore eu l’occasion ou le temps pour les lire. Je finirai bien par les sortir un jour et terminer enfin la saga. Cependant, depuis, j’ai aussi lu LOVE & REHAB qui a encore une fois été une très très bonne lecture. Comme j’ai pu le dire dans la chronique cette histoire contient énormément d’émotions et de sentiments divers et finalement je trouve que l’on ressent vraiment la sincérité et le vécu de l’autrice. C’est un livre très fort qui parle d’addiction et d’amour avec beaucoup de justesse. C’est un livre à la fois sombre et en même temps plein d’espoir. Et j’avoue… j’y ai laissé quelques larmes.

Résumé « Love & Rehab » :

Elle seule peut l’aider à lutter contre ses démons. Elle ne le connaissait presque pas, pourtant, elle a été la seule à voir les signaux d’alerte. Cable James McCaffrey, si cool et populaire, est un junkie au bord de l’auto-destruction. Affton a trop souffert de l’addiction de sa propre mère pour ne pas au moins donner l’alerte, aussi odieux soit ce garçon. Quand la mère de Cable apprend qu’une personne est assez folle pour se préoccuper sincèrement de son fils, elle s’empresse de faire une proposition à Affton : passer l’été en compagnie de Cable dans une villa du bord de mer et s’assurer qu’il ne retombe pas dans la drogue. Un service qu’elle saura payer suffisamment généreusement pour permettre à Affton d’étudier dans l’université de ses rêves. Comment refuser ? Affton en est incapable, même en sachant pertinemment que Cable va détester ce projet. Et, surtout, qu’il est susceptible de développer chez elle une tout autre forme d’addiction, peut-être plus dangereuse encore…


Quelques citations :

« Mais je savais d’expérience que l’addiction ne fait pas de distinctions. L’addiction se fiche bien de savoir combien de mètres carrés fait votre maison, ou quel genre de voiture vous conduisez. Elle se fiche de votre ascendance ou de votre moyenne. »
– Love & Rehab.

« — Mes côtes me font souffrir, mais j’y survivrai, affirma-t-il. Il faut leur laisser le temps de guérir. Toutes les parties de nous qui se brisent finissent un jour par se remettre. »
– En chute libre.

 « Elle avait relancé quelque chose en moi, et je ne pouvais pas imaginer redevenir engourdi comme avant. Elle m’avait fait ressentir des émotions que je ne pouvais pas nommer, parce qu’elles m’étaient étrangères. »
– Bad amour tome 5 : amour insaisissable.

« Tu es la meilleure des pires décisions que j’aie jamais prises et, de loin, ma plus belle histoire. »
– Clash, tome 2 : passion coupable.

« J’étais excitée, mais ça allait plus loin que ça. Je me sentais désirée. Voulue. Convoitée. Valorisée. Digne de… Je me sentais aimée. »
– Clash, tome 1 : passion brûlante.

« Nassir, je le revendiquais. Je le comprenais. Je le méritais. Je l’aimais. »
– Bad amour tome 4 : amour immortel.

« – Pourquoi tu me donnes toujours envie de t’aimer et de te détester en même temps ?
– Ça fait partie de mon charme. »

– Marked men, tome 6 : Asa.


Et vous, lisez-vous Jay Crownover ? Quel est votre livre préféré de l’autrice ? 🙂

Julie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s