Chronique n°537 : À la dérive, Jane Devreaux.

Hugo New Romance
Sortie : août 2019.

Résumé,

En quelques mois, Léa a tout perdu : sa vie paisible et insouciante d’étudiante, sa famille, son foyer… Pour survivre, elle a dû tout recommencer. Pourtant, il est hors de question qu’elle laisse tomber son frère, Adam a besoin d’elle. Elle est prête à tout pour le revoir. Pour le sortir de sa léthargie, elle ira jusqu’à mentir sur son identité, sur sa vie, pour intégrer les bénévoles de l’hôpital psychiatrique où il est enfermé.

Quand enfin elle entrevoit un espoir, ce n’est pas face à lui qu’elle se retrouve, mais à Axel. Il est sérieusement amoché, autant physiquement que psychologiquement et pourtant, il l’attire irrémédiablement.

Léa aura-t-elle les épaules suffisamment larges pour porter les problèmes de sa famille et ceux d’Axel. Et si les destins de ces êtres à la dérive était liés ?

Ce qu’en pense Julie,

Nous faisons ici la connaissance de Léa et de Axel. Léa est une jeune femme bénévole dans un centre psychiatrique. Elle n’est pas là par hasard et souhaite pouvoir retrouver et surtout revoir Adam. Hors cette histoire avec Adam, depuis un accident qui a changé sa vie, Léa n’a plus rien de joyeux dans sa vie et est obligé de vivre au dépend de son petit ami actuel. Plus d’argent, plus de famille et pas de travail qui lui plaît réellement, Léa se retrouve donc perdue. Axel est un homme détruit, cassé et perdu qui se révèle au fil du temps très vulnérable et en manque d’amour. C’est un homme qui vît avec une addiction très difficile à gérer jusqu’à sa rencontre avec la belle Léa…

Une fois de plus l’autrice a bien travaillé ces personnages de manière sombre mais avec toujours de l’espoir. Les personnages sont plutôt attachants même si j’ai eu un peu de mal au début avec celui de Léa. Par contre, j’ai tout de suite beaucoup aimé Axel. J’ai ressenti énormément d’empathie à son égard et j’ai très vite eu envie qu’il s’en sorte et qu’il soit enfin heureux. À travers ces personnages nous abordons quelques thèmes difficiles : la dépression, le suicide, la peur de soi même, les différences avec les autres.. et bref des thèmes que l’on peut retrouver dans le quotidien de beaucoup de personnes. J’avoue que le duo ensemble ne m’a pas plus marqué que ça, ils sont mignons mais je n’ai pas trouvé qu’ils étaient incroyables. Malheureusement ce n’est pas un couple que je garderai dans mon coeur mais par contre Axel est un personnage qui fait ressentir de très fortes émotions et qui est de plus en plus attachant au fil des pages. Vous l’aurez donc compris : j’ai adoré Axel mais un peu moins Léa.

Dans cette romance tout ce passe rapidement surtout dans la première partie du livre et malheureusement j’ai trouvé ça un peu dommage. J’ai l’impression d’avoir loupé pas mal de moments qui auraient sans doute pu être vraiment sympa à lire.
Je reconnais que cette lecture n’a donc pas surpassé les sagas « Close-Up » et « Stand-Out » qui ont été de véritables coups de coeur. Mais malgré tout, j’ai passé un agréable moment de lecture et j’ai vraiment aimé retrouver l’écriture et le style de Jane Devreaux que j’apprécie énormément. Il y a donc des points positifs et négatifs dans cette lecture pour moi mais ça reste donc une petite romance sans prise de tête mais très jolie et pleine d’espoir.

Citation : « C’est aussi agréable que violent, aussi doux que douloureux, je ne crois pas avoir jamais éprouvé pareilles sensations. Toute mon existence était un brouillard épais où chaque émotion était anesthésiée et mon soudain retour à la réalité me fait ressentir ces excitations plus fort que je l’imaginais. »

4/5

Où le trouver :
Lien Amazon

4 réflexions sur “Chronique n°537 : À la dérive, Jane Devreaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s