PREMIÈRES LIGNES #105

Bonjour, ravie de vous retrouver pour ce rendez-vous du dimanche : premières lignes, créé par Ma Lecturothèque. Cela permet ainsi de se faire une idée sur le livre que nous allons lire voire même de faire une belle découverte. Nous aimons beaucoup le principe.

Le concept est simple, chaque dimanche, il faut choisir un livre et en citer les premières lignes.


Le choix de Julie :

Passer huit heures dans un espace réduit avec son géniteur ressemble à la pire des rotures. C’est un homme froid, calculateur, qui voit notre relation comme un investissement à long terme, très loin de l’amour inconditionnel qu’on pourrait attendre d’un père. Cette attitude me rend dingue ! Il veut que je devienne un virtuose des chiffres, que j’apprenne à séduire les commerciaux, que je jongle avec le marketing… mais tout ça me gonfle prodigieusement. Enfin, surtout parce que c’est ce qu’il attend de moi. C’est plus fort que moi, je suis incapable de faire ce qu’il me demande, plus il chercher à me sortir de l’impasse dans laquelle je me suis fourré, plus je sombre, juste pour l’emmerder.

Je n’ai toujours pas compris pourquoi il tient tant à ce que je l’accompagne. Pourquoi s’acharne-t-il ? Je suis tout sauf efficace, je ne deviendrai jamais le film qu’il a espéré. Cette semaine à ses côtés va être un enfer ! Heureusement, Billa m’a donné, ou plutôt m’a vendu, une petite fortune, un tranquillisant extra. Il paraît qu’avec ces petits comprimés jaunes, pratiquement phosphorescents, tout paraîtra merveilleux. J’en ai besoin et tout de suite ! J’engloutis la moitié d’une bouteille d’eau pour faire passer la cachet avant d’entrer dans son bureau et de m’installer face à lui.


Chronique : A la dérive, Jane Devreaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s