PREMIÈRES LIGNES #82

Bonjour, ravie de vous retrouver pour ce rendez-vous du dimanche : premières lignes, créé par Ma Lecturothèque. Cela permet ainsi de se faire une idée sur le livre que nous allons lire voire même de faire une belle découverte. Nous aimons beaucoup le principe.

Le concept est simple, chaque dimanche, il faut choisir un livre et en citer les premières lignes.


Le choix de Emy :

Noémie

1

Le rêve : soleil, sable chaud et mer à perte de vue. Ce voyage est le point de départ de quelque chose, je le sens au plus profond de moi.

Allongée sur ma serviette, je lis un magazine me vantant les activités proposées sur l’île. Il y a beaucoup de choses à faire, je ne sais pas vraiment où donner de la tête et surtout par quoi commencer. Aussi, je soupire.

Je suis partie sur un coup de sang. Exit mes études et ma famille, j’ai envie de décompresser et de faire un point sur ma vie, car elle ne me convient plus. Ouais, ça ne me va plus de devoir rester dans les rangs. J’ai besoin de liberté…

Je bascule sur le ventre et je note dans un coin de ma tête les choses que j’aimerais faire.

Ce sera bronzette pour commencer, et ce soir, j’irai explorer l’une des fameuses boîtes de nuit d’Ibiza pour y faire des rencontres. Demain, je pourrais tenter de m’inscrire à un stage de plongée ou à une initiation au jet ski, histoire de croiser quelques compatriotes. Ensuite, je verrai bien ! Je gérerai en fonction de mon budget et des opportunités qui se présenteront à moi.

Je tourne les pages une à une et je mets un coin à celles qui pourraient m’intéresser.

Du cheval ? Pourquoi pas ? Après tout, je n’en ai jamais fait, ça serait l’occasion. Une randonnée ? Hum… Je ne suis pas très endurante, mais découvrir la nature environnante serait sympa et à petit coup. Ah ! De l’accrobranche ! Cela me tente plus ! Tester mes limites, repousser ma peur du vide, être compétitrice… Et pourquoi pas du parachute ascensionnel ?

Je grimace en voyant le prix.

— Sans moi…

J’expire en me rendant compte qu’en réalité, je suis très restreinte. Je vais devoir choisir entre sortir la nuit et faire des activités le jour. Aussi, je referme le magazine en étant dépitée.

Je ferai comme je peux… C’est déjà bien d’être là et de pouvoir profiter du soleil, des beaux mecs et de l’ambiance !


Ma chronique : Jusqu’au crépuscule de l’été, Céline Musmeaux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s