Chronique n°608 : Extincta, Victor Dixen.

Collection R
608 pages
Date de sortie : 28 novembre 2019

Résumé :

L’espèce humaine disparaîtra dans 255 heures.
Les pires prédictions climatiques se sont réalisées, le Grand Effondrement a eu lieu et presque toutes les espèces animales se sont éteintes. Les Derniers Humains se sont réfugiés dans les Dernières Terres : un archipel rocailleux surgi des glaces, où ils survivent dans des cités-royaumes éparses. Accaparés par la lutte pour les maigres ressources, ils ignorent que l’ultime cataclysme est sur le point de balayer ce qu’il reste de l’espèce Homo sapiens.
La dernière histoire d’amour s’écrira en lettres de feu.
Née dans les bas-fonds de Viridienne, la cité-royaume pourrissante envahie d’algues, Astréa rêvait de se consacrer tout entière au culte de Terra. Mais sa foi vacille le jour où son frère est accusé de sacrilège et condamné à mort.
Élevé derrière les remparts du castel, le prince Océrian était né pour régner. Mais un mystérieux accident lui arrache sa jambe et son honneur, l’écartant à jamais de la ligne de succession.
Le destin va jeter ces assoiffés de justice l’un contre l’autre, embrasant leurs coeurs avant de consumer le monde.
La flamme brûle plus fort juste avant de s’éteindre.

Ce qu’en pense Emy ?

Une fois de plus Victor Dixen nous emmène avec lui dans son univers. J’avais eu un coup de coeur pour Cogito alors je n’ai pas du tout hésité avec Extincta mais j’en suis sortie mitigée.

On retrouve un univers où l’humanité est au bord de l’extinction. Un monde de science-fiction où l’humanité est confronté aux catastrophes et problèmes climatiques. J’ai trouvé que l’univers était vraiment bien construit et détaillé.

L’histoire est dynamique au début, on a des rebondissements, du suspense, une intrigue qui est bien. J’ai aimé cette lecture qui nous plonge dans ce monde. Une lecture originale avec des bons personnages même si je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher à eux. Mais en tout cas, on a une belle histoire d’amour.

En revanche, j’ai été un peu déçue car plus j’avançais dans ma lecture et plus j’étais mitigée. J’ai trouvé que le rythme était un peu lent heureusement ça devient à nouveau dynamique vers la fin ! Une fin que j’ai apprécié.

Ce que j’ai aimé c’est ce que dénonçait l’auteur sur la société, l’humanité en elle-même. C’est un roman qui fait réfléchir.

Un roman avec un message écologique intéressant, une histoire qui surprend malgré tout et nous fait voyager dans cet imaginaire ! J’ai passé tout de même un bon moment avec cette lecture ! Si vous aimez les mondes fantastiques et les dystopies ce livre est fait pour vous.

3/5

Où le trouver :

Lien Amazon

Lien Fnac

Une réflexion sur “Chronique n°608 : Extincta, Victor Dixen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s