Parlons auteur(e) : Victor Dixen.

Hello ! On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau rendez-vous livresque que vous pourrez retrouver sur notre blog LE VENDREDI ! Nous allons vous parler d’auteur(e) que nous lisons, que nous aimons et dont nous avons juste envie de vous présenter.

En ce vendredi, c’est Emy qui continue avec Victor Dixen. N’hésitez pas à nous dire si vous lisez cet auteur, si vous avez aimé ses livres ou non, votre livre favoris, ceux dans votre PAL…


C’est en voyant beaucoup passer Phobos sur les réseaux que je me suis intéressée à l’auteur. Le résumé de ce premier tome me plaisait et j’ai été énormément surprise ! J’ai tout de suite adoré l’univers créé par l’auteur. De tome en tome, on montait en pression, en intensité et en additivité. Ça a vraiment été une série coup de cœur pour moi où l’univers était génial, original, prenant. Les personnages que nous rencontrons durant ce voyage vers Mars sont authentiques, intéressants, particulier et mystérieux pour certains, attachants et charmant pour d’autres.

Résumé Phobos, tome 1 :

Six prétendantes d’un côté.
Six prétendants de l’autre.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial.
Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées.
Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues.
Elle a signé pour la gloire.
Elle a signé pour l’amour.
Elle a signé pour un aller sans retour.
Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

C’était vraiment un univers à part, hors du commun très bien construit, avec des émotions et captivant qui m’a fait voyager durant plusieurs jours. Une aventure surprenante. D’ailleurs en début du mois, l’adaptation en BD de Phobos est sortie.

Suite à cette série coup de cœur pour moi, j’ai suivi les futures parutions de l’auteur. J’avais aimé son écriture, son imagination et ce qu’il transmettait dans la série Phobos que je ne pouvais que découvrir et assouvir ma curiosité. Curiosité satisfaite quand le livre Cogito est paru. Nous ne partions plus vers Mars vers dans une lecture où l’intelligence artificielle règne sur une majeure partie dans le monde. Et quelle lecture ! Saisissante, prenante, addictive et intense. Une lecture vraiment bien écrite et qui transporte et dénonce en même temps. J’ai aimé le fait que ça nous pousse à réfléchir à ce qui nous entoure. Ça a été un autre coup de cœur pour moi.

Lorsque Extincta est sorti, je me suis naturellement empressée de lire cette histoire avec hâte de retrouver la plume de l’auteur et de découvrir un nouvel univers. Pour être honnête, Extincta m’a laissée une drôle d’impression et je suis ressortie de ma lecture plutôt mitigée. L’univers était intéressant avec les problèmes et les catastrophes climatiques, mais je n’ai pas autant accroché que pour les livres précédents. J’ai aimé l’imaginaire que Victor Dixen avait construit mais les personnages et le rythme ont eu raison de moi.

Résumé Vampyria, La Cour des Ténèbres :

« Tu vas t’épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l’ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s’y paye au prix du sang… »

En l’an de grâce 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique.

Trois siècles plus tard, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l’école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?

Malgré cette petite déception, Victor Dixen me captive toujours autant pour ses écrits. Cela s’est démontré à nouveau dans sa nouvelle série Vampyria que j’ai qualifié de « véritable tornade » dans ma chronique, je m’en souviens encore très bien. J’ai été happée par cette histoire. C’était original, mystérieux, terrifiant, mais terriblement passionnant. J’ai eu un coup de cœur pour cette histoire qui nous emmène dans la cour française du XVIIIe siècle où la société n’est pas comme celle que l’on connaît. Ici, l’auteur nous offre un univers et une intrigue bien ficelé, complexe, sanguinaire, mais d’une richesse. J’ai été envoûtée par La Cour Des Ténèbres qui est un premier tome plus que prometteur et que je verrais vraiment bien adaptée en série télévisée. J’attends le second tome avec impatience.

Victor Dixen est un auteur que j’admire vraiment pour la richesse de ses univers et son imaginaire. Il a une plume qui nous transporte sans soucis et qui nous charme. J’ai dans ma PAL sa série Animale que j’espère pouvoir commencer bientôt. J’espère vous avoir donné envie de découvrir ses écrits si ce n’est pas déjà fait ! 


Où retrouver VICTOR DIXEN :

TWITTER : VICTOR DIXEN

INSTAGRAM : VICTOR DIXEN

FACEBOOK : VICTOR DIXEN


Mes chroniques sur les livres de Victor Dixen : Phobos (Tome 1 / Tome 2 / Tome 3 / Tome 4) / Cogito / Extincta / Vampyria (Tome 1)

3 réflexions sur “Parlons auteur(e) : Victor Dixen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s