Chronique n°741 : La Crêperie des petits miracles, Emily Blaine.

Harper Collins / Collection &H
Sortie papier : Juin 2020
Prix papier : 16,90 €

Résumé,

Adèle a tout quitté : Paris, le grand restaurant dans lequel elle travaillait, la pression constante des cuisines, la misogynie du chef qui la bridait chaque jour un peu plus. Pour échapper au burn out, elle s’est réfugiée chez une amie de sa grand-mère, à Saint-Malo. Dans la crêperie de Joséphine, elle reprend petit à petit ses marques, restant loin des cuisines mais s’occupant du service et des clients. Dans ce cocon gourmand et chaleureux, elle devient celle à qui l’on demande des conseils d’écriture pour un discours municipal, un dossier de candidature ou une lettre de réclamation. Alors, quand la crêperie est menacée de fermeture, Adèle est prête à tout pour empêcher que ce bastion d’humanité et de bienveillance ne disparaisse. À tout, y compris à convaincre Arnaud Langlois, puissant homme d’affaires fraîchement divorcé, de devenir son associé.

Ce qu’en pense Julie,

Nous rencontrons ici Adèle, une cheffe très douée d’un établissement Parisien et qui a eu beaucoup de succès dans son travail. Un jour, elle va abandonner Paris et toute sa vie et va devenir serveuse, elle va donc changer de profession en même temps que son déménagement vers la Bretagne. C’est une jeune femme qui n’a pas toujours confiance en elle et en ses capacités alors que c’est quelqu’un de très courageux, fort, gentil et sincère. C’est une jeune femme touchante et surtout qui devient très attachante au fil des pages. Nous découvrons aussi Joséphine, un sacré bout de femme qui va tout faire pour Adèle et pour lui faire comprendre où est vraiment sa place, d’ailleurs elle ne va pas vraiment lui laisser le choix et va lui poser rapidement un ultimatum qui va troubler Adèle. À côté, nous avons aussi Arnaud, un papa divorcé qui travaille beaucoup et surtout qui semble faire un travail bien différent de celui de Adèle. Il a un caractère bien trempé, comme Adèle cela dit, mais il est très séduisant, intelligent et réfléchi.

Que dire de ma lecture si ce n’est que j’ai beaucoup aimé ? Vous allez me dire, quel livre de Emily Blaine ne m’a pas convaincu ? Eh bien effectivement : aucun. Celui ci ne déroge pas à la règle : j’ai adoré. Cette lecture fût un vrai régal, je me suis vraiment attachée au personnage de Adèle mais j’ai aussi vraiment apprécié tous les personnages : Joséphine, Arnaud, Elisa, Zoé… C’est d’ailleurs un livre où on oscille entre plusieurs émotions et passe de la tristesse au rire facilement, ce qui mets du baume au coeur.

C’est vraiment une jolie lecture, douce, mignonne et qui fait du bien ! Une romance feel-good qui passe comme un bonbon ! Je recommande complètement si vous aimez ce genre de romance douce, sincère et touchante. Les personnages me manquent déjà…. j’ai comme une petite envie de replonger à nouveau dans ce livre.

Un roman plein d’amour, d’espoir et de bonne humeur !

Citation,

« — Je l’ai épousée, fis-je remarquer à Alexis.
— Je n’ai jamais considéré le mariage comme un acte d’amour. C’est, au mieux, une façon de se rassurer, et, au pire, un choix fiscal avantageux.
— Ton cynisme est effrayant, souris-je. »

4,5/5

Où le trouver :
Lien Fnac
Lien Amazon

2 réflexions sur “Chronique n°741 : La Crêperie des petits miracles, Emily Blaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s