Chronique n°750 : Comme elles viennent, Sylvain Reverchon.

Éditions Heartless.
Sortie : juin 2020

Résumé :

Le destin croisé de deux jeunes femmes que tout oppose.

Aurore, jeune recrue du FBI, fille d’un ancien héros de la Maison, va faire ses premières armes au sein d’un service ultra-secret du Bureau.

Elle est embauchée afin de résoudre les affaires qu’aucun service de police n’a réussi à élucider auparavant. Dès ses premiers jours en tant qu’enquêtrice, une sombre affaire de tueur en série tombe comme par magie sur sa nouvelle équipe, composée de ce qui se fait de meilleur dans les différents domaines d’expertise.

Laura, orpheline et SDF sans le sou, ne survit que grâce à ses charmes et aux petits boulots qu’elle décroche au hasard de ses rencontres. Hantée par un passé douloureux, elle est poursuivie par des démons qui ressurgissent de sa plus tendre enfance. Elle semble prête à basculer du mauvais côté de la barrière.

A priori, rien ne prédestinait ces deux femmes à se rencontrer.
Pourtant, leurs chemins vont se rejoindre à un croisement qui engendrera fatalement une collision plus qu’explosive. Un thriller sombre, une course contre la montre angoissante où le Mal se dévoilera sous ses formes les plus abouties. Une plongée vertigineuse dans les méandres de la folie.

La descente aux enfers de deux personnes comme vous… et vous…

Ce que pense Julie :

Je remercie tout d’abord les éditions Heartless pour l’envoie de ce service presse. En lisant le résumé, j’a trouvé ça très curieux et mystérieux et j’ai tout de suite eu envie d’en savoir d’avantage…

Nous découvrons ici Laura, une femme assez sombre, mystérieuse mais très intelligente. Elle vit grâce à quelques jobs mais aussi grâce à ses charmes. À côté, nous avons aussi le personnage de Aurore, une détective criminelle qui souhaite suivre les traces de son père qui faisait aussi partie du métier. Elle n’a pas tellement de chance en amour mais elle l’accepte et ne le vit pas trop mal. Le plus important pour elle, reste son travail. Mais il se pourrait bien que le travail qu’elle avait prévu de faire… évolue un peu.

Le style est particulier car c’est très sombre, dure et plutôt complexe. Malgré tout, c’est ce qui rend le livre attractif et addictif. Une fois commencée, on a vraiment envie de le continuer et de connaître la suite de l’histoire. De plus, l’écriture est à la fois plaisante et captivante à découvrir. Un thriller avec une intrigue bien ficelée qui fait passer le lecteur par un tas d’émotions et de sentiments, sans oublier le suspens bien présent du début à la fin du livre. C’est vrai que le récit est assez particulier surtout quand on suit Laura car on ressent pendant toute la lecture l’univers pesant et angoissant de l’histoire mais aussi son côté sombre à elle.

Un thriller bien mené et bien écrit que je vous conseille de lire si vous aimez les ambiances sombres, difficiles et les intrigues autour des tueurs en série.

Citation :

« Cette porte est un symbole. Le symbole du changement définitif. De l’aller simple sans la moindre possibilité de retour. Voyage sans bagage. »

4/5

Où le trouver :
Lien Amazon

2 réflexions sur “Chronique n°750 : Comme elles viennent, Sylvain Reverchon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s