Chronique n°754 : He’s mine, Nathalie Charlier.

Harper Collins / Harlequin France.
Sortie : 10 juin 2020.

Prix ebook : 6,99 €

RÉSUMÉ,

Elle a appris à résister aux tentations les plus sombres, mais son colocataire va repousser ses limites…

Chaque matin, dès le réveil, Noah sait qu’elle va devoir se battre… contre elle-même. Car, si l’enfer est désormais derrière elle, la tentation de replonger dans les tourments de l’addiction n’est jamais très loin. Alors, cette année d’études à Édimbourg semblait être une bonne idée, le nouveau départ dont elle avait besoin. Sauf qu’on lui a attribué par erreur un appartement dans la résidence réservée aux garçons et que depuis, Aksel, son cher colocataire, a décidé de la pousser à bout pour la forcer à déménager. Il est loin de se douter qu’elle a déjà connu bien pire et, surtout, qu’il faudra plus que ses coups bas et ses provocations minables pour l’impressionner. Les seules menaces que Noah doit prendre au sérieux concernent plutôt son corps musclé et ses abdos parfaits, mais aussi ces étranges post-it avec l’inscription « He’s Mine » que quelqu’un s’amuse à lui transmettre…

CE QU’EN PENSE JULIE :

Nous découvrons ici les personnages de Noah Martin et de Aksel. Deux personnages au caractère bien trempé, qui n’ont pas leur langue dans la poche et qui vont vivre une colocation plus électrique et dynamique qu’ils ne l’auraient jamais imaginés. Aksel est un jeune homme doué et travailleur mais qui ne laisse pas de femme s’approcher de trop près sauf pour les mettre dans son lit. C’est un homme mystérieux et curieux mais que l’on va apprendre à connaître et fil des pages. On se rend rapidement compte que ses excès de colère et ses mots parfois assez durs sont surtout dû à son passé ou à ses peurs. À côté, nous avons Noah, une jeune femme courageuse, forte, qui a besoin de partir loin de chez elle. C’est une femme qui est franche, sincère et qui se bat tous les jours contre elle-même.

Nous découvrons ici une très belle histoire d’amour et d’acceptation ! Beaucoup de thèmes sont abordés dans ce livre mais l’acception de soi et le fait de se pardonner à soi-même sont des points essentiels à l’histoire. Le personnage de Noah est plus que touchant et attachant puisque finalement on a vraiment envie de l’aider et de l’encourager au fil des pages. Je pense que l’on peut tous un peu se retrouver en Noah et c’est ce qui fait que ce personnage est si intéressant et touchant à suivre, car c’est un petit bout de nous qui est en elle.

J’ai trouvé l’histoire par moment, surtout dans la première partie de l’histoire un peu rapide. J’aurai apprécié quelques pages en plus par moment surtout lorsqu’il y a eu un revirement de situation entre nos deux personnages dans la première moitié du livre. Bon et j’avoue, l’intrigue était hyper intéressante et bien trouvée cela dit, j’ai vite deviné ce qu’il y avait derrière. Cela dit, l’histoire m’a vraiment plu, j’ai trouvé ça plaisant, touchant et mignon. Une histoire à prendre avec vous cet été à la plage ou pour une séance bronzage !

J’aime vraiment beaucoup l’écriture de Nathalie Charlier comme vous le savez peut-être déjà si vous me suivez depuis longtemps. J’ai lu « ton arrogance mon insolence » et adoré cette histoire donc quand j’ai vu la sortie de « He’s mine » je n’ai pas hésité à l’acheter !

Une romance contemporaine avec des personnages attachants et qui m’a tout simplement fait du bien !

CITATION :

4,5/5

Où le trouver :
Lien Harlequin

2 réflexions sur “Chronique n°754 : He’s mine, Nathalie Charlier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s