PREMIÈRES LIGNES #124

Bonjour, ravie de vous retrouver pour ce rendez-vous du dimanche : premières lignes, créé par Ma Lecturothèque. Cela permet ainsi de se faire une idée sur le livre que nous allons lire voire même de faire une belle découverte. Nous aimons beaucoup le principe.

Le concept est simple, chaque dimanche, il faut choisir un livre et en citer les premières lignes.


Le choix de Emy :

-CHAPITRE 1-

STORYTIME #362 : JE SUIS (PRESQUE) LA STAR D’UN FILM 

Maine
 
Deux ans plus tard…
 
Les flashes crépitent. Je souris sur le tapis rouge. Jamais je n’aurais cru arriver là. Être de l’autre côté de la barrière. Là où défilent les stars dans de superbes robes de créateurs. Je porte mes oreilles de chat en argent, celles que j’avais à New York quand Katsuo m’a officiellement fait entrer dans sa vie.
Elles me portent bonheur. Et j’y tiens comme à la prunelle de mes yeux. Il n’y a pas un jour où je ne me suis pas remémoré ce moment magique. Pas un jour où il ne m’a pas manqué.
Avoir Katsuo près de moi.
Je dois chasser cette douleur de la séparation avant qu’elle ne devienne plus forte que ma bonne humeur. Je me concentre, j’ai appris à lutter contre cette petite créature sournoise qui transforme rapidement un moment joyeux en un torrent de larmes. J’estime que j’ai suffisamment pleuré sur ces deux années que j’ai passé sans lui. Aujourd’hui, je n’aspire à rien d’autre que de sourire.
Je prends la pose dans une sublime robe de cocktail vert pomme aux multiples volants. J’ai l’air d’un petit elfe tout en rondeurs. Ou de la fée Clochette, comme me l’a fait remarquer Livie, une autre actrice avec qui je me suis bien entendue sur le tournage. Heureusement, les projecteurs nous réchauffent.
— Miss Catastrophe ! Par ici !
Les journalistes sont étranges avec les YouTubeurs. Même si j’ai un million d’abonnés et que mon nom est public, ils persistent à m’appeler par mon pseudo, comme si je me limitais seulement à ma chaîne. J’accentue mon sourire tout de même.
Ce soir, je vis un rêve sur ce tapis rouge. Et dans une semaine, je m’envolerai pour Paris et de nouveaux rêves. Il me tarde. Voilà un peu plus de deux ans que nous nous sommes promis de nous retrouver avec Katsuo. Malheureusement, la vie a fait que, jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons pu communiquer que par Internet sans plus jamais nous voir « en vrai ».


Chronique : Miss Catastrophes, Conseil n°2 : Comment rester amoureuse sans se faire une entorse du coeur ?, Anna-Victoria Val.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s